Les fumeurs coûtent 5 milliards par année

SuisseLa consommation de tabac occasionne des coûts médicaux de trois milliards par année, auxquels s'ajoutent deux milliards de perte pour l'économie.

Le tabagisme fait plus de victimes que la route.

Le tabagisme fait plus de victimes que la route. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En Suisse, la consommation de tabac engendre chaque année trois milliards de francs de frais médicaux. A cela s'ajoutent deux milliards de francs de pertes pour l'économie, liées aux maladies et aux décès, indique une étude publiée lundi.

En 2015, la consommation de tabac a occasionné des coûts médicaux directs à hauteur de trois milliards de francs. Il s'agit de frais engagés pour le traitement des maladies liées au tabac, affirme l'Association suisse pour la prévention du tabagisme (AT) dans un communiqué. Elle cite une nouvelle étude de la Haute école zurichoise des sciences appliquées (ZHAW).

Le coût du traitement du cancer s'élève à 1,2 milliard de francs, celui des maladies cardiovasculaires à un milliard de francs et celui des maladies pulmonaires et respiratoires à 0,7 milliard de francs, détaille l'étude. Ce montant correspond à 3,9% des dépenses totales de santé de la Suisse en 2015, précise le communiqué de l'AT.

La consommation de tabac engendre en outre des coûts résultant de décès prématurés ou de maladies qui peuvent parfois durer des années et qui sont difficilement mesurables en francs, relève l'AT.

Plus de victimes que la route

En 2015, la consommation de tabac en Suisse a causé au total 9535 décès, soit 14,1% de tous les décès enregistrés cette année-là. Un peu moins des deux tiers (64%) des décès liés au tabagisme ont été enregistrés chez les hommes et un tiers chez les femmes (36%).

La plupart de ces décès (44%) sont dus au cancer. Les maladies cardiovasculaires et les maladies pulmonaires et respiratoires sont d'autres causes courantes de décès, à raison de 35% et 21%. A titre de comparaison: la même année, 253 personnes sont mortes dans des accidents de la route et 2500 personnes à cause de l'épidémie annuelle de grippe.

Les fumeurs de 35 à 54 ans meurent quatorze fois plus souvent d'un cancer du poumon que les hommes du même âge qui n'ont jamais fumé, relève encore l'AT. Elle précise que l'étude s'appuie sur des données complètes et détaillées collectées durant plus de 24 ans.

Le tabagisme est le principal facteur de risque de nombreuses maladies cardiaques et pulmonaires. Chez les hommes de 35 ans et plus, ce sont plus de 80% des cancers du poumon qui sont directement liés au tabagisme.

«Il vaut la peine d'arrêter»

Pour les auteurs de l'étude, la réduction du tabagisme est donc la principale priorité de la politique de la santé. Les chiffres concernant le risque relatif de décès chez les ex-fumeurs montrent en outre que l'arrêt du tabac permet de réduire drastiquement les risques.

Dans l'échantillon d'ex-fumeurs qui ont été étudiés, le risque de décéder de l'une des maladies liées au tabac est en effet beaucoup plus faible que celui des fumeurs. Chez les ex-fumeurs âgés de 35 à 54 ans, le risque de mourir d'un cancer du poumon est quatre fois plus élevé que chez les hommes qui n'ont jamais fumé. (ats/nxp)

Créé: 09.09.2019, 11h39

Articles en relation

Japan Tobacco va sabrer dans ses effectifs à Genève

Tabac Japan Tobacco a confirmé que près de 270 réductions de postes étaient prévues au siège du groupe à Genève, qui compte actuellement quelque 1100 salariés. Plus...

La Broye, capitale de la culture du tabac

Suisse L'avantage de la Broye pour la culture du tabac vient de son climat relativement doux et de ses sols légers qui se réchauffent rapidement. Plus...

Le soutien aux cultivateurs de tabac est suffisant

Suisse Les quelque 150 cultivateurs suisses de tabac sont soutenus par un fonds géré par la Société coopérative pour l'achat du tabac indigène. Plus...

Les vapoteurs fument moins mais rechutent plus

Enquête Les fumeurs qui utilisent la cigarette électronique ont tendance à diminuer leur consommation de tabac mais la probabilité de rechute est plus importante. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Cycle genevois toujours aussi inégalitaire
Plus...