Les francs-maçons dans le viseur des députés

ValaisLes magistrats et le ministère public valaisans devront annoncer leur appartenance à une loge maçonnique. Le Grand Conseil en a décidé ainsi vendredi.

(Photo prétexte)

(Photo prétexte) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Grand Conseil a suivi l'UDC, vendredi. Le parti agrarien a réclamé des bases légales pour imposer aux magistrats de l'ordre judiciaire et du ministère public l'obligation d'annoncer leurs liens d'intérêts ainsi que leur éventuelle appartenance à une société secrète. Le Conseil d'Etat a accepté la motion, «par égalité de traitement avec les membres du gouvernement».

La motion a été entérinée vendredi par le Grand Conseil par 71 voix contre 46 et 3 abstentions. Elle a toutefois été combattue par le PLR et la gauche.

«Il y a eu débat»

Les deux partis s'étaient déjà opposés en septembre dernier à une telle obligation pour les députés, avec succès. Ils ne contestent pas la transparence, mais la violation de la sphère privée et la stigmatisation.

Un bug informatique a permis à certains députés attentifs de voir que le Conseil d'Etat s'était tout d'abord opposé à une telle obligation. «Il y a en effet eu débat», a admis Jacques Melly. (ats/nxp)

Créé: 13.11.2015, 12h00

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Inquiétude chez les employés de TAmedia
Plus...