Les Suisses veulent choisir l'heure de leur mort

Suicide assistéLe nombre de suicides accompagnés a fortement augmenté ces dernières années dans notre pays.

Image: chTalos

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Choisir le jour de sa mort: une option plébiscitée par toujours plus de Suisses, comme le montre une enquête du Tages-Anzeiger. En effet, 965 personnes ont pris librement une substance létale en 2015, contre 742 en 2014. Ceci alors qu'elles n'étaient que 86 à avoir recours au suicide assisté en l'an 2000.

Ce sont les femmes qui font de plus en plus recours à des organisations d'aide au suicide, note le Tagi. En effet, elles sont bien moins nombreuses (280 contre 793 hommes en 2015) à mettre fin à leurs jours de manière non accompagnée, selon les derniers chiffres de l'Office fédéral de la statistique. Des chiffres, précise le journal, qui ne tiennent compte que des personnes résidant dans notre pays et qui ne comprennent du coup pas les étrangers qui viennent mourir en Suisse.

Les seniors d'abord

Ce sont d'abord les seniors qui font appel au suicide assisté. Ainsi, la moyenne d'âge des personnes ayant choisi de mourir ainsi est de 77,5 ans chez l'organisation Exit, relève le Tagi. Et parmi les 965 personnes qui ont mis ainsi fin à leurs jours en 2015, 822 étaient âgées de plus de 65 ans.

Comment expliquer ce phénomène? Pour le professeur de médecine préventive Felix Gutzwiller, c'est évident: les gens vivent de plus en plus longtemps et veulent de plus en plus décider eux-mêmes du moment de leur départ. Il souligne également que les organisations d'aide au suicide sont de mieux en mieux acceptées par le corps médical qui peinait à leur faire confiance jusqu'ici. Le scientifique relève en outre que dans les pays sécularisés la foi entre de moins en moins en ligne de compte dans les décisions.

Un phénomène qui n'est pas prêt de se terminer

Du coup, le phénomène du suicide assisté va aller croissant. Les personnes vivant jusqu'à un âge avancé, voire très avancé va continuer d'augmenter, tout comme le nombre de patients souffrant de maladie grave. En outre, la génération de seniors actuelle a vieilli avec Exit et sait qu'il est possible de choisir le moment de sa mort si besoin.

Le Tagi rappelle ainsi qu'Exit a été fondée en 1982 et que le nombre de ses membres a doublé au cours de ces 10 dernières années pour atteindre le chiffre de 105'000 fin 2016. Et selon les estimations de l'Observatoire suisse de la santé, ce chiffre doublera à nouveau à moyen terme.

Créé: 15.11.2017, 08h51

Suicidaire? Faites-vous aider!

Chercher de l'aide n'est pas un aveu de faiblesse ! C'est un démarche courageuse et positive», affirme l’association Stopsuicide, dont la mission est de parler, faire parler, informer, sensibiliser et augmenter les possibilités de prévention.
N'hésitez pas à téléphoner, notamment aux structures suivantes : «La Main Tendue» (composer le 143), la «Ligne d'aide pour jeunes» (composer le 147), «Malatavie Ligne Ados» (HUG - Children Action), 022 372 42 42.

Articles en relation

Exit: 2 frères continuent leur combat en justice

Genève A Genève, les deux frères qui voulaient empêcher leur aîné de mourir avec l'aide d'Exit Suisse romande ont recouru contre la décision de non-entrée en matière du Ministère public. Plus...

Le nombre d'assistances au suicide est stable

Suisse romande Le nombre d'adhérents à Exit connaît une progression croissante. Celui des suicides assistés est en revanche resté stable en 2016. Plus...

Premier recul des suicides assistés depuis 2008

Suisse alémanique Exit Suisse alémanique enregistre une baisse de 8% des suicides assistés entre 2016 et 2015. Le cancer est la 1ere raison évoquée par les patients. Plus...

«Exit répond à une demande de la société»

Suisse Pour le président d'Exit Suisse romande, une personne capable de discernement et qui souhaite mourir devrait pouvoir le faire. Plus...

Privé de l'assistance d'Exit, il met fin à ses jours seul

Genève Les frères du défunt avaient obtenu en justice la suspension de la procédure de suicide assisté. Il a fait sans. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...