Le parlement valaisan soutient bien Sion 2026

Jeux olympiquesLe Grand Conseil valaisan a confirmé vendredi matin son soutien financier à la candidature de Sion aux Jeux olympiques 2026. Il a accepté un crédit de 100 millions de francs.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le parlement valaisan a adopté le crédit de 100 millions de francs (60 millions pour les infrastructures pérennes et 40 millions pour la sécurité) par 101 voix contre 22 et 5 abstentions. Un vote sans surprise, dans la lignée de celui de l'entrée en matière en début de semaine.

La commission parlementaire en charge du dossier, suivie par la majorité des députés, a accepté deux amendements sur les cinq proposés par différents partis. Le premier introduit un article sur la mise en place d'une «gouvernance au service du développement durable et fondée sur une gestion efficiente des ressources».

Un second introduit le respect des normes sociales et salariales en vigueur, et notamment des conventions collectives de travail, durant toute la durée de l'organisation et du déroulement des jeux. Une mesure saluée à l'issue des votes par les syndicats chrétiens du Valais (SCIV) via un communiqué.

Un «piège financier»

Le PDC et le PLR ont redit leur enthousiasme pour le projet Sion 2026. Selon eux, il sera bon pour l'économie et pour l'image du canton.

Les Verts, une partie de la gauche et de l'UDC se sont montrés critiques. Ils ne croient pas en un CIO nouveau, dénoncent une durabilité qui ne serait qu'un slogan et redoutent «un piège financier».

Le canton cosigne

Le conseiller Frédéric Favre a affirmé que le canton cosignerait le contrat ville hôte en compagnie de la ville de Sion avec le CIO, si ce contrat était acceptable. «Tous les Valaisans seront donc solidairement responsables et passeront à la caisse en cas de déficit», a réagi le député Emmanuel Amoos (AdG).

«Nous ne sommes pas dans la folie des grandeurs, nous respectons le contribuable. Le peuple peut nous faire confiance», a indiqué Frédéric Favre avant le vote des députés.

Séquence séduction

En ouverture de session, avant que ne soit traité le soutien financier à l'organisation des JO, le président du Grand Conseil a joué la carte de l'émotion. Il a invité en plénum le double médaillé de ski alpin aux JO de Pyeongchang, Ramon Zenhaüsern.

Devant les députés, le champion haut-valaisan a déploré l'ambiance des jeux sud-coréens, où il y avait «très peu de spectateurs». Il a vanté ceux de Sion 2026 qui seraient selon lui «différents, modestes et durables». (ats/nxp)

Créé: 09.03.2018, 11h12

Articles en relation

Le Parlement valaisan soutient Sion 2026

Jeux d'hiver Le Grand Conseil a accepté l'entrée en matière sur le soutien financier cantonal à la candidature de Sion. Plus...

Le WWF Valais s'oppose fermement à Sion 2026

Jeux olympiques L'organisation pour la protection de l'environnement ne veut pas des JO d'hiver prévus en 2026. Devant la presse, elle a expliqué pour quoi elle ne soutient pas la candidature. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

USA: les enfants de migrants séparés de leurs parents
Plus...