Le garçon décédé sur les pistes «était bon skieur»

RougemontDimanche, le camp d'un ski-club gruérien à la Videmanette a viré au drame. Un enfant de 13 ans a perdu la vie après une chute.

Le ski-club gruérien effectuait une sortie à la Videmanette.

Le ski-club gruérien effectuait une sortie à la Videmanette. Image: Chantal Dervey - Archives

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Cycle d’orientation de la Gruyère, à Riaz (FR), est en deuil. Lundi, l’un des élèves de l’établissement n’était pas à son pupitre. Âgé de 13 ans, ce garçon a perdu la vie dimanche sur les pentes de la Videmanette, à Rougemont. Dans un communiqué, la police vaudoise indique que l’enfant «a perdu la maîtrise de ses skis puis a heurté un piquet métallique servant à treuiller les dameuses, placé hors de la piste balisée». Des proches et les patrouilleurs de la station ont immédiatement tenté de le réanimer. «Héliporté par la Rega à l’Hôpital de l’Île, à Berne, dans un état grave, il est mort des suites de ses blessures en début d’après-midi», ajoute la police.

Une trentaine d’enfants participaient à un camp de ski OJ (Organisation jeunesse) sur deux jours, mis en place à Rougemont par un ski-club de la région de Pont-en-Ogoz (FR). Vers 11h10, le groupe dont faisait partie l’adolescent s’est engagé sur la piste reliant les Gouilles à la station. C’est là, un peu en amont de la buvette Rubloz, que le drame s’est produit, selon un habitué du domaine skiable. Ce dernier, qui s’exprime sous couvert d’anonymat, s’explique mal comment le skieur a pu percuter ce mât, «situé à bonne distance de la piste (ndlr: entre 10 et 15 m, selon une autre source), parfaitement visible: il n’y a ni bosse ni saut à cet endroit». L’enfant s’est-il écarté un instant la piste balisée? L’enquête permettra peut-être de répondre à cette question. La police cantonale ne fait aucun commentaire, tout comme la direction de Bergbahnen Destination Gstaad, qui exploite les installations de la Videmanette.

Communauté sous le choc

«Les enfants qui participaient à ce camp sont de bons skieurs», assure Jean-Jacques Reynaud, syndic de Pont-en-Ogoz. L’élu a accueilli dimanche soir dans une salle de la commune les participants à la sortie et leurs parents. «Ils étaient informés de l’accident, mais pas de son issue fatale. Toute la communauté est sous le choc. Sa famille est appréciée dans notre petite commune. Son père est très actif comme moniteur de ski. Il était d’ailleurs présent sur place au moment du drame et a contribué à donner les premiers soins.»

Une cellule de soutien psychologique a immédiatement été mise en place dans l’école de Pont-en-Ogoz, que le garçon fréquentait encore l’an dernier. «Parmi les 29 enfants qui participaient à ce camp, certains sont encore scolarisés dans notre établissement», précise le syndic. Les élèves du CO de Riaz, où la victime était désormais scolarisée, ont également pu compter sur le soutien, dès lundi matin, de l’unité cantonale mobile. Composée de spécialistes, elle intervient à la demande des directions d’établissements, explique la Direction fribourgeoise de l’instruction publique, de la culture et du sport.

Créé: 10.02.2020, 18h25

Articles en relation

Un garçon décède après un accident de ski

Canton de Vaud Un enfant de 13 ans a été hospitalisé dans un état grave à Berne dimanche vers 11h suite à un accident de ski à Rougemont (VD). Il a succombé à ses blessures en début d'après-midi. comm.

Quatre blessés graves dans la chute d'un télésiège

Canton de Schwytz Un télésiège est entré en collision avec le câble de treuil tendu d'une dameuse jeudi soir à Stoos (SZ). Quatre personnes ont été grièvement blessées. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Moubarak
Plus...