Laurent Favre succède à Yvan Perrin au Conseil d'Etat

NeuchâtelLe PLR Laurent Favre a récolté 34'427 voix dimanche à l'élection complémentaire, soit bien plus que les 25'402 nécessaires pour atteindre la majorité absolue.

Laurent Favre (ici en photo) succède à l'UDC Yvan Perrin

Laurent Favre (ici en photo) succède à l'UDC Yvan Perrin Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sans surprise, le PLR Laurent Favre succède à l'UDC Yvan Perrin au Conseil d'Etat neuchâtelois. Il a récolté 34'427 voix dimanche à l'élection complémentaire, soit bien plus que la majorité absolue de 25'402 nécessaire pour passer au premier tour.

Laurent Favre a laissé loin derrière lui le candidat UDC Raymond Clottu, qui a enregistré 8441 suffrages. Thomas Wroblevski, qui s'affichait comme le «candidat du vote blanc», a glané 5458 votes.

Quant à Karim-Frédéric Marti, membre de l'UDC mais candidat hors-liste, a récolté 2477 votes.

La participation a atteint 40,22%.

Le PLR récupère un siège

Le PLR récupère donc l'un des deux sièges qu'il a perdus en 2013. La gauche, majoritaire au Conseil d'Etat, n'a pas revendiqué le fauteuil qui était devenu vacant après la démission de l'UDC Yvan Perrin en juin pour cause d'épuisement.

Laurent Favre était le grand favori. Alors qu'Yvan Perrin avait été élu en 2013 en récoltant beaucoup de voix hors de son parti, les observateurs de la vie politique jugeaient que Raymond Clottu n'y parviendrait pas. Et en effet, il est resté en dessous de 17% des voix tandis que le vainqueur, qui bénéficiait de soutien hors du PLR, en a gagné près de 68%.

«Les Neuchâtelois en ont eu marre des guerres partisanes et ont donc voulu une décision rapide», a commenté Raymond Clottu. Ce dernier estime que son adversaire a profité d'un fort soutien médiatique.

Rassemblement

«On espérait passer au premier tour. Tout ce qui dépasse 60%, pour nous, c'est du bonus», a souligné de son côté Laurent Favre. Ce résultat est selon lui «l'expression d'une population qui a besoin de stabilité, de rassemblement et de construction, au-delà des régions et au-delà des partis politiques».

Le nouveau conseiller d'Etat se réjouit de rejoindre un gouvernement «solide», et de relever les défis du canton, notamment dans les transports en matière de routes nationales et de RER neuchâtelois. A cet égard, il estime avoir créé un réseau utile sous la Coupole fédérale.

Politicien consensuel

Fils d'agriculteur et ingénieur agronome HES, Laurent Favre est au Conseil national depuis 2007. A 41 ans, ce Neuchâtelois originaire du Val-de-Travers, considéré comme un politicien consensuel, n'a jamais siégé au sein d'un exécutif. Il renonce à son mandat à Berne à la suite de son élection au gouvernement cantonal.

Le libéral-radical se défend contre l'image un peu lisse que lui prêtent certains observateurs. Il souligne être connu comme quelqu'un qui sait diriger des équipes et des projets, et affirme qu'il sait trancher.

Laurent Favre devrait en principe entrer en fonction après son assermentation par le Grand Conseil le 4 novembre. Le conseiller d'Etat Laurent Kurth se réjouit que le gouvernement se retrouve bientôt au complet. Il assure ne pas craindre un clivage idéologique après la perte, par l'UDC, d'un représentant au Conseil d'Etat. (ats/nxp)

Créé: 28.09.2014, 13h48

Articles en relation

Un candidat de l'UDC joue les trouble-fête

Neuchâtel Quatre candidats sont en lice pour succéder à Yvan Perrin au Conseil d'Etat neuchâtelois, dont un invité surprise Karim-Frédéric Marti. Plus...

Yvan Perrin: «Il m'incombe de m'en aller»

Politique Le conseiller d'Etat neuchâtelois a annoncé sa démission dans une lettre qu'a lue le président du gouvernement Alain Ribaux. Plus...

Yvan Perrin à nouveau hospitalisé

Neuchâtel L'état de santé du conseiller d'Etat «nécessite une nouvelle hospitalisation» selon le secrétaire politique de l'UDC neuchâteloise. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le PLR repousse son vote sur la démission de Maudet
Plus...