La révolte gronde contre l'accord avec le Mercosur

SuisseUne pétition a été déposée, qui demande que la Suisse renonce à signer un accord de libre-échange avec le Brésil.

Le Brésil de Jair Bolsonaro cristallise toutes les tensions.

Le Brésil de Jair Bolsonaro cristallise toutes les tensions. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse ne doit pas conclure d'accord de libre-échange avec le Brésil. Une pétition formulant cette exigence a été remise jeudi à la Chancellerie fédérale. Elle est munie de plus de 65 000 signatures.

Intitulée «Pas d'accord de libre-échange entre la Suisse et le destructeur de l'Amazonie Bolsonaro», la pétition a été lancée en ligne par l'organisation Campax. Elle a récolté plus de 65 000 signatures en seulement une semaine, précisent les pétitionnaires dans un communiqué.

Elle demande que la Suisse renonce à signer un accord de libre-échange avec le Brésil à moins qu'il ne contienne des sanctions efficaces contre les violations des droits de l'homme ou le non-respect de normes environnementales et sociales strictes pour tous les pays du Mercosur.

L'AELE, dont la Suisse fait partie, a récemment conclu un accord de libre-échange avec les pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay). Le Département fédéral de l'économie (DEFR) espère convaincre le parlement pour une ratification en 2021.

PS prêt à soutenir le referendum

À peine annoncé, cet accord a provoqué de vives réactions. La coalition Mercosur, composée d'une dizaine de membres dont SWISSAID, Alliance Sud, l'Union suisse des paysans et la Fédération romande des consommateurs, a insisté sur le fait que des critères contraignants en termes de durabilité et de bien-être animal devaient être inclus dans l'accord. Si tel n'est pas le cas, la coalition mettra le texte à l'épreuve au parlement.

Les Verts ne veulent pas de cet accord et entendent le torpiller aux Chambres. S'ils ne parviennent pas à faire échouer le texte au parlement, ils sont prêts à recourir au référendum. Ils se prononceront sur la question samedi lors de leur assemblée des délégués.

Le PS a annoncé mercredi qu'il était également prêt à soutenir le référendum «si aucune garantie n'est donnée quant à une protection efficace de la forêt tropicale et des travailleurs et travailleuses sur place».

La présidence du PS a pris cette décision car «la destruction délibérée de la forêt tropicale au Brésil montre clairement que le gouvernement» de Jair Bolsonaro ne respecte pas ses obligations environnementales. (ats/nxp)

Créé: 29.08.2019, 13h46

Articles en relation

Mercosur: la mise en garde de Parmelin

Libre-échange Un refus par la Suisse de l'accord de libre-échange avec le Mercosur serait très dangereux, a affirmé le conseiller fédéral Guy Parmelin. Plus...

Accord AELE-Mercosur: Parmelin se veut rassurant

Commerce mondial Le chef du Département fédéral de l'économie défend l'accord controversé de libre échange entre la Suisse et les pays d'Amérique du Sud. Plus...

Accord commercial entre l'AELE et le Mercosur

Commerce mondial Après deux ans de négociations, l'Association européenne de libre-échange, dont fait partie la Suisse, a conclu un accord avec le marché commun sud-américain. Plus...

Mercosur: l'Irlande et la France menacent le Brésil

Union européenne Dublin et Paris menacent de ne pas ratifier l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Mercosur si le Brésil ne protège pas la forêt amazonienne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: les communes les plus riches ont le plus de chiens
Plus...