La loi anti-burqa concerne surtout les fans de foot

TessinLes infractions recensées se rapportent plus aux supporters masqués qu'aux Suissesses converties au salafisme.

Il n'y a pas que les Suissesses converties au salafisme et avides de provoquer qui sont amendées.

Il n'y a pas que les Suissesses converties au salafisme et avides de provoquer qui sont amendées. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'interdiction de se dissimuler le visage, valable depuis deux ans au Tessin, concerne surtout les supporters de football. Les principales intéressées, vêtues d'une burqa, ont, elles, à peine été sanctionnées. Les autorités sont satisfaites.

Au Tessin, une amende de 100 francs au minimum punit celui ou celle qui se dissimule le visage dans l'espace public. Acceptée par le peuple en 2013, la loi vise en priorité les femmes en burqa ou en niqab. Et pourtant, les infractions recensées se rapportent surtout à des fans de football, selon les chiffres de la direction de la justice publiés mardi.

Depuis juillet 2016, il y a eu 37 procédures ainsi que quelques avertissements sans rapport de police. Durant le premier semestre de cette année, dix cas de visages dissimulés ont été recensés. Depuis l'entrée en vigueur de la loi, le nombre de femmes au visage voilé se compte sur les doigts d'une main.

La nouvelle règle ne touche en outre presque jamais des touristes originaires d'un pays arabe, mais des Suissesses. Cela a été le cas notamment de Nora Illi, Suissesse convertie au salafisme et membre du Conseil central islamique suisse (CCIS), qui s'était illustrée en se rendant à Locarno sous son niqab.

Les autorités se montrent satisfaites de ce premier bilan. Il n'est pas question de distribuer le plus possible de contraventions, mais de garantir la sécurité et de protéger les valeurs du Tessin, selon elles. Le canton rappelle en outre dans son communiqué que cette loi reflète la volonté du peuple.

Le Conseil fédéral contre

Le thème est aussi d'actualité à l'échelle nationale. L'initiative «Oui à l'interdiction de se dissimuler le visage», lancée par le Comité d'Egerkingen, a formellement abouti en octobre dernier. Le texte anti-burqa prévoit que personne ne devrait avoir le droit de dissimuler son visage dans l'espace public en Suisse.

Le Conseil fédéral s'oppose à une interdiction de la burqa au niveau fédéral et rejette cette initiative. Celle-ci s'attaque à une pratique qui reste marginale et empiète sur l'autonomie des cantons. En juin, le gouvernement a mis en consultation un projet plus souple.

Il entend punir celui qui contraint une femme à se dissimuler le visage, tout en renforçant l'obligation d'enlever son voile dans certaines situations comme lorsqu'une identification visuelle est nécessaire. Les cantons désireux d'aller plus loin seraient autorisés à le faire. L'initiative et le contre-projet pourraient passer en votation en 2019. (ats/nxp)

Créé: 07.08.2018, 13h04

Articles en relation

Les Suisses voteront sur la Burqa

Suisse D'ici 2019, les helvètes seront appelés à se prononcer sur une interdiction de la burqa. Pour le moment, seul le Tessin a dit non au niqab. Plus...

Initiative anti-burqa: trois quarts des Suisses séduits

Sondage Le texte des initiants vise à interdire de se dissimuler le visage dans l'espace public. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.