La ligne Göschenen-Andermatt a un siècle

SuisseLe chemin de fer des Schöllenen, dans le canton d'Uri, fête ses 100 ans mercredi, mais son avenir est menacé.

Le chemin de fer reliant Göschenen à Andermatt, en 1967.

Le chemin de fer reliant Göschenen à Andermatt, en 1967. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il doit son existence au premier tunnel ferroviaire du Gothard, mais son futur pourrait être compromis par l'ouverture du tunnel de base. Le chemin de fer des Schöllenen fête un siècle d'existence mercredi.

La ligne ferroviaire, qui relie Göschenen à Andermatt en traversant les gorges des Schöllenen, ne mesure que 3,8 kilomètres, mais n'en est pas moins impressionnante. Elle présente des pentes pouvant atteindre 179%, soit les plus raides des 144 kilomètres de réseau de la compagnie Matterhorn Gotthard Bahn (MGBahn), dont elle fait aujourd'hui partie.

Le tracé est équipé à 67% d'une crémaillère et constitué à 57% de tunnels et galeries protectrices. Ses convois franchissent quatre ponts, dont le fameux pont du Diable. L'idée d'une ligne entre Göschenen et Andermatt remonte à l'ouverture du premier tunnel du Gothard, entre Göschenen et Airolo, en 1882. Andermatt s'est soudain retrouvé en retrait de l'important axe nord-sud. Parallèlement, les Alpes de Suisse centrale sont devenues plus accessibles aux touristes. La construction de grands hôtels a alors commencé à Andermatt.

Bâtons dans les roues

Mais les oppositions des protecteurs de la nature et du patrimoine ont mis des bâtons dans les roues du projet. Le chantier n'a démarré qu'en 1913 et s'est retrouvé peu après à nouveau freiné par la Première Guerre mondiale, à cause de la mobilisation des ouvriers italiens.

C'est finalement le 12 juillet 1917 que le premier train a circulé sur la nouvelle ligne. Le chemin de fer à l'histoire remplie de turbulences transporte aujourd'hui environ 400'000 passagers par année.

Göschenen à l'écart

Malgré l'essor que connaît actuellement Andermatt avec la construction d'un gigantesque complexe hôtelier, l'avenir de la ligne des Schöllenen est loin d'être assuré. En effet, avec l'ouverture du tunnel de base du Gothard, Göschenen n'est plus aussi bien relié avec les centres et la plaine par voie ferroviaire. La fréquentation a légèrement reculé ces derniers temps, confirme le directeur de MGBahn Fernando Lehner. La tendance va se poursuivre s'il n'y a pas de meilleur raccordement à Göschenen, selon lui.

Les CFF et la compagnie Südostbahn (SOB) ont annoncé vendredi dernier que la ligne panoramique du Gothard serait à nouveau desservie par des liaisons grandes lignes au départ de Bâle et Zurich en direction du Tessin avec arrêt à Göschenen à partir de 2020. (ats/nxp)

Créé: 11.07.2017, 08h35

Articles en relation

La SOB sur l'ancienne ligne du Gothard

Transports publics La Südostbahn exploitera dès 2020 l'ancienne ligne ferroviaire du Gothard au départ de Zurich et de Bâle. Plus...

Le tunnel de base pas encore utilisé pleinement

Gothard L'opérateur déplore que «90% du gain de temps potentiel est réduit à néant par les attentes». Plus...

Le nouveau tunnel du Gothard fait le plein

Suisse L'ex-régie fédérale note une forte hausse -40%!- du nombre de voyageurs, par rapport à la même période l'an dernier. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Donald à l'ONU
Plus...