La foudre n’a jamais autant frappé le pays

MétéoLe nombre d’éclairs a battu tous les records en mai. Et ce n’est pas fini. Le mois de juin s’annonce déjà comme tout aussi électrique. Le phénomène touche toute l’Europe.

Les orages n’épargnent aucune région. Ici le tonnerre s’abattant sur le Léman, au large de Préverenges.

Les orages n’épargnent aucune région. Ici le tonnerre s’abattant sur le Léman, au large de Préverenges. Image: TDG

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Du jamais-vu. Le ciel est littéralement tombé sur la tête des Suisses en mai. Le nombre d’éclairs a battu tous les records. Rien qu’autour de Genève et Lausanne, la foudre a frappé plus de 8000 fois en un seul mois, selon MétéoSuisse. Un chiffre inégalé depuis le début des relevés en 1981. Aucune région n’est épargnée. À Zurich, la station météorologique a enregistré plus de 9000 coups de tonnerre dans un rayon de 30 km. À titre de comparaison, le précédent record pour Zurich datait de mai 2009 et près de 3000 décharges électriques avaient alors été recensées.

«Le mois de mai est le plus orageux depuis au moins trente ans, confirme Nicolas Borgognon, de MeteoNews. Cette situation exceptionnelle est le résultat d’une dépression qui fait remonter lentement un air chaud et humide depuis la Méditerranée.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

C’est ce qui explique cette sensation de moiteur que l’on ressent actuellement.» L’air chaud et l’humidité sont les deux carburants des orages et des éclairs, indique Dean Gill, spécialiste de ces phénomènes chez MétéoSuisse. «Il faut le voir comme une gigantesque dynamo, qui produit des décharges électriques, illustre-t-il. Les courants montants et descendants se frottent en quelque sorte et c’est à ce moment-là que les charges se séparent. Or au mois de mai, on a eu souvent ce que l’on appelle des «marais barométriques». C’est lorsque l’air se réchauffe fortement dans les basses couches puis est aspiré en altitude où il rencontre un air resté encore assez froid.» Des orages éclatent alors, alimentés par l’humidité.

Les cumulonimbus ne se sont pas dissipés en juin, bien au contraire. «L’activité a l’air de se maintenir, observe Dean Gill. En Suisse romande, nous avons eu des orages pratiquement tous les jours.» Ce week-end devrait toutefois être un peu plus calme. Le soleil sera plus présent. «Les perturbations devraient ensuite reprendre à partir de lundi», prévoit le météorologue. Sachant que la période des orages s’étend de mai à août, faut-il s’attendre à une atmosphère électrique durant tout l’été? «Pas forcément. On peut très bien avoir un mois de juin très orageux et un mois de juillet plus calme. À plus de deux semaines, les prévisions sont difficiles.»

En France aussi

Le phénomène affecte toute l’Europe. Au Royaume-Uni, entre 15'000 et 20'000 éclairs ont été enregistrés en une seule nuit entre le 26 et le 27 mai. Le trafic aérien d’un aéroport londonien a été perturbé après que la foudre a endommagé un système de ravitaillement d’avion. En France, pas moins de 183 000 impacts de foudre ont été mesurés en mai par Météo France, soit deux fois plus que lors du précédent record pour le même mois en 2009. Plusieurs personnes sont mortes dans les intempéries qui ont touché l’Hexagone.

En Suisse, les dégâts ont été uniquement matériels, avec de grosses inondations dans plusieurs cantons, y compris en Suisse romande. À Courroux, dans le Jura, la foudre est tombée sur une maison familiale le 22 mai. L’incident n’a pas fait de blessé, mais il rappelle que les éclairs sont dangereux. Pas uniquement pour les humains, d’ailleurs. «Les vaches et les moutons paient un lourd tribut, souligne Dean Gill. Les troupeaux sont souvent sur les pâturages en montagne et comme les animaux marchent à quatre pattes, le courant électrique passe par le cœur contrairement aux humains. Des centaines de bêtes sont parfois tuées d’un coup.»

Faut-il faire un lien entre les orages extraordinaires de ces derniers jours et le réchauffement climatique? Selon une étude américaine publiée en 2014 dans «Science» et relayée notamment par «Le Monde», le nombre de coups de foudre grimpe d’environ 12% pour chaque degré de hausse. «Il est toujours difficile de lier un événement particulier au réchauffement, commente Dean Gill. Il faudrait effectuer des évaluations à long terme. Ce que l’on peut dire, c’est que lorsque l’atmosphère est plus chaude l’humidité augmente et donc les conditions sont plus propices aux orages.» (TDG)

Créé: 09.06.2018, 09h14

Les comportements à adopter durant un orage

Les orages représentent un danger si l’on se trouve à l’extérieur. Plus
le temps écoulé entre l’éclair et le coup de tonnerre est faible, plus l’orage est proche. Pour obtenir la distance de l’orage en kilomètres, il faut diviser le nombre de secondes entre l’éclair et le coup de tonnerre par 3. Voici quelques règles d’or à suivre, fournies par MétéoSuisse et le spécialiste Dean Gill.

Garder ses distances
Éviter les crêtes, les arbres exposés, les groupes d’arbres, les pylônes ou les tours susceptibles d’être frappés par la foudre. Se tenir éloigné des objets métalliques et des points d’eau. Il vaut aussi mieux éviter de se tenir près de fenêtres ou de parois vitrées.

Rentrer
Chercher à s’abriter dans un bâtiment ou une voiture. S’abstenir de faire des excursions en montagne et des promenades en forêt ou en terrain découvert.
En pleine ville, la probabilité d’être foudroyé est extrêmement faible. Si l’on est en train de naviguer sur le lac, rentrer dès que le tonnerre se fait entendre.

Adopter la bonne position
Lorsque aucun abri n’existe autour de soi, se mettre en position accroupie ou fœtale.

Se mettre au sec
Sortir immédiatement de l’eau si l’on est en train de se baigner.

Écouter
Si vous entendez des «abeilles», c’est-à-dire des sortes de crépitements, cela indique qu’un foudroiement est très proche.

Observer
En altitude surtout, des effluves bleutés peuvent émaner des extrémités du corps ou d’objets comme des piolets. On appelle cela les feux de Saint-Elme. C’est très mauvais signe...

Débrancher
Déconnecter les appareils électriques pour éviter qu’ils ne soient endommagés

Articles en relation

Violents orages dans le canton de Berne

Météo Les pompiers de la région bernoise de Münsingen/Konolfingen ont été sur les dents en raison de pluies torrentielles samedi soir. Plus...

Les intempéries privent Vallorbe d’eau potable

Santé Les habitants de la cité du fer doivent bouillir leur eau jusqu’à nouvel avis. Celle-ci contient trop de matières en suspension. Plus...

Les intempéries causent de nombreux dégâts

Cantons de Zurich et d'Argovie Trafic perturbé, inondations, arbres renversés, grêle, la soirée de mercredi a été mouvementée dans les cantons de Zurich et d'Argovie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Arabie saoudite: l'affaire Khashoggi
Plus...