La Suisse préférera-t-elle les Rafale à prix cassé aux contestés Gripen?

Avions de CombatLe Constructeur français Dassault a fait une nouvelle proposition, pour contrer l'offre de son concurrent suédois. Cette dernière ferait économiser 400 millions de francs à la Suisse.

Un Rafale de Dassault.

Un Rafale de Dassault. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La proposition du gouvernement fin novembre d’acheter 22 avions de combats suédois de type Gripen, pour un montant de 3,1 milliards de francs, a fait couler beaucoup d’encre. D’une part, deux tiers des Suisses ont jugé superflue l’acquisition de nouveaux avions de combats. D’autre part, le choix des Gripen, un avion peu performant et le moins bien noté lors de l’évaluation a fortement surpris et interloqué.

Nouvelle évaluation

Mais l’achat des Gripen doit encore être approuvé par le Parlement en juin. Et aujourd’hui une nouvelle offre, plus avantageuse pour la Suisse, pourrait changer la donne. Comme le révèle Le Matin Dimanche, le constructeur français Dassault, dont le Conseil fédéral avait rejeté l’offre, a fait une nouvelle proposition, en cassant les prix. Dans une lettre aux présidents des Commissions de la politique de sécurité, écrite le 19 janvier, Dassault propose 18 Rafale pour 2,7 milliards de francs. Dans la première offre, le constructeur proposait 22 avions au prix fort. Mais comme il l’affirme dans un courrier auquel le journal dominical a eu accès, il n’a jamais eu l’opportunité d’optimiser le rapport coût-efficacité.

Selon le constructeur français, 18 Rafale seraient tout aussi efficaces que 22 Gripen, notamment en raison d’une plus grande autonomie. «C’est exact» confirme dans Le Matin Dimanche un haut gradé suisse. Et ce n’est pas le seul avantage de l’offre. Les Français incluent notamment à leur package «coopération militaire», très bien noté lors de l’évaluation, un libre accès 24 heures sur 24 à toutes leurs bases aériennes.

La proposition française qui se profile beaucoup plus avantageuse que celle de son concurrent suédois, va-t-elle séduire ? C’est loin d’être gagné. Car dans le cas où le Parlement rejette l’achat des Gripen, Ueli Maurer affirme à la SonntagsZeitung «il faudrait recommencer l’évaluation au début, afin de mettre tout le monde sur un pied d’égalité.»

(nxp)

Créé: 29.01.2012, 08h55

Articles en relation

«Les accusations sur le choix du Gripen sont précises»

Avions de combat Yvan Perrin enquêtera sur les accusations anonymes contre le choix du Gripen. L'élu UDC veut balayer ces soupçons. S’ils étaient avérés, cela aurait de graves conséquences pour le ministère de la Défense. Interview. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Donald à l'ONU
Plus...