La RTS interdite de diffuser des reportages sur Giroud Vins

Affaire GiroudLa RTS a été interdite de diffuser deux reportages sur l'entreprise valaisanne Giroud Vins SA. Le Tribunal du district de Sion a prononcé vendredi une nouvelle ordonnance de mesures pré-provisionnelles.

Une vue de la cave Giroud à Sion.

Une vue de la cave Giroud à Sion. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'un devait être présenté au 19h30, l'autre dans le magazine économique «Toutes Taxes Comprises». Pour la seconde fois en trois mois, le Tribunal de district de Sion limite la RTS dans sa mission d'information, a fait savoir la RTS lundi soir, au moment prévu de la diffusion des deux sujets.

Le 25 février, suite à une demande de Giroud Vins, la RTS s'était vue intimer l'ordre de retirer de son site internet la vidéo d'un reportage diffusé quatre jours plus tôt à la télévision ainsi que l'article joint. Ceux-ci faisaient état de coupages illégaux, selon la RTS, dans la fabrication de vins par l'encaveur. La RTS a fait recours et la procédure est toujours pendante.

Cette fois, le Tribunal a accédé à la demande de Giroud Vins avant même la diffusion des informations, souligne la RTS. Des mesures pré-provisionnelles visant à interdire, à titre préventif, la diffusion d'informations sont extrêmement rares, estime la RTS. Elles portent une grave atteinte à la liberté des médias et au droit à l'information du public, ajoute-t-elle.

La RTS respecte ces mesures, mais annonce qu'elle usera de toutes les voies légales possibles afin d'informer sur le sujet. (ats/nxp)

Créé: 12.05.2014, 20h15

«Violation grave»

Impressum, l'association de défense des journalistes, parle de «censure» et de «violation grave» après l'interdiction signifiée à la RTS de diffuser lundi soir deux nouveaux reportages sur l'entreprise valaisanne Giroud Vins SA.

«L'intérêt public est lésé» tandis que «le droit d'être entendu est violé», selon Dominique Diserens, secrétaire centrale.

«Dans ce cas précis, au nom du droit d'être entendu, cette décision serait cassée par Strasbourg», a-t-elle poursuivi. Elle dénonce aussi une pression toujours plus forte faite sur les journalistes.

Articles en relation

Les contrôles des vins seront renforcés

Affaire Giroud «Dans cette branche comme dans d'autres, il y a des moutons noirs», a relevé lundi à Berne Philippe Hunziker, directeur du Contrôle suisse du commerce des vins (CSCV). Plus...

La justice vaudoise reste en charge du dossier Giroud

Tribunal pénal fédéral L'ensemble du dossier pénal de l'affaire Giroud reste sous la juridiction du Ministère public vaudois. Le Tribunal pénal fédéral (TPF) a rejeté un recours de l'encaveur valaisan. Plus...

La RTS avait des documents «différents» sur l'affaire Giroud

Polémique Le Grand Conseil valaisan a interpellé jeudi Esther Waeber-Kalbermatten sur l'affaire des vins coupés par l'encaveur Dominique Giroud. Plus...

Affaire Giroud: retrait d'un article de presse confirmé

Tribunal de Sion Le tribunal a confirmé la mesure préprovisionnelle urgente décidée à fin février après avoir entendu le point de vue de la RTS. Plus...

Infobox

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...