L'armée veut mobiliser ses soldats par SMS

SuisseLes militaires doivent pouvoir être mobilisables d'un jour à l'autre, même s'ils sont en vacances, estime l'armée. Quelque 20'000 personnes sont concernées.

Des troupes spéciales doivent être mobilisables en 24 heures en cas de crise majeure.

Des troupes spéciales doivent être mobilisables en 24 heures en cas de crise majeure. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'armée suisse veut pouvoir mobiliser ses troupes par SMS. Elle doit pouvoir compter sur l'engagement de 20'000 soldats en cas d'invasion de notre pays ou de catastrophe naturelle, ceci sur la base d'un simple message sur les téléphones portables, même si les militaires sont en vacances. Car depuis le début de l'année, le principe de mobilisation est de nouveau en vigueur en Suisse, a révélé dimanche le Blick.

En effet, de nouvelles troupes hautement préparées doivent pouvoir soutenir les autorités civiles en cas de crise majeure, explique le journal. Comme des attaques terroristes, des inondations, des pénuries d'électricité ou des séismes. Mais il faut vraiment que l'événement soit d'importance nationale, selon la porte-parole de l'armée Delphine Allemand. Ainsi des éboulements comme ceux de Gondo et Bondo ne rempliraient pas les critères.

«E-Alarm» va plus loin Ces troupes doivent être mobilisables dans les 24 à 96 heures qui suivent l'événement, explique le Blick. Mais le nouveau système, baptisé «E-Alarm», va plus loin: selon ses plans, quelque 35'000 militaires doivent aussi pouvoir être engagés dans les 10 jours qui suivent. En particulier les troupes d'infanterie, du génie civil, du sauvetage et de la police militaire. Celles actives dans la logistique, le sanitaire et l'aviation doivent également pouvoir collaborer en cas de besoin.

Le système devrait être introduit en 2022. Vu l'impact potentiel sur le travail civil des soldats concernés, les employeurs ont été informés par l'armée. Mais la pilule passe plutôt bien. Ainsi, pour Valentin Vogt, président de l'Union patronale suisse, ce système de mobilisation est jugé «raisonnable».

(nxp)

Créé: 08.01.2018, 10h39

Articles en relation

L'armée au secours des voitures piégées par la neige

Espagne Près d'un millier de véhicules se sont retrouvés bloqués sur l'autoroute près de Madrid en raison de subites chutes de neige. Plus...

L'armée acceptera les recrues transgenres

Etats-Unis Les personnes transgenres pourront être incorporées dans l'armée américaine à compter du 1er janvier, a décidé une juge fédérale. Plus...

Les recrues auront deux jours de congé à choix

Armée suisse Le Conseil fédéral a annoncé mercredi un nouveau catalogue de mesures qui seront introduites l'an prochain dans l'armée. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Maldive, nouveau refuge de DAECH
Plus...