Hausse des mouvements aériens à Payerne

Armée de l'airLa fermeture de l'aérodrome de Sion et le développement de la police aérienne ne resteront pas sans conséquences.

Image: Archives/Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les mouvements aériens des jets de l'armée vont augmenter de 20% dès 2018 à l'aérodrome d'Emmen (LU). Cette mesure est la conséquence de la fermeture de l'aérodrome de Sion et le développement de la police aérienne.

La fermeture de Sion à fin 2017 a des répercussions sur les aérodromes de Payerne (VD), Meiringen (BE) et Emmen, a annoncé le divisionnaire Bernhard Müller, remplaçant du commandant des Forces aériennes, vendredi lors d'une conférence de presse à Emmen.

Les Forces aériennes comptabilisent 22'000 mouvements aériens par année, soit 11'000 vols. Avec la fermeture de Sion, 5000 mouvements aériens seront effectués à Emmen (+1200) et Meiringen (+500) et 11'000 à Payerne (+1900). Comme c'est déjà le cas aujourd'hui, jusqu'à 2000 mouvements seront effectués à l'étranger.

Deux à trois vols de plus par jour

Pour Emmen, cela représente 20% de mouvements aériens en plus (ou 500 vols) par rapport à 2016, a précisé Bernhard Müller. Ce qui signifie deux à trois vols supplémentaires par jour de Tiger F-5.

Le nouveau régime pour l'aérodrome d'Emmen s'appliquera entre 2018 et 2021. Après, tout dépend des réformes entreprises, a souligné le divisionnaire.

Bernhard Müller n'a fait aucune promesse au gouvernement lucernois qui demande que l'augmentation du nombre de mouvements aériens à Emmen s'accompagne de la création de nouveaux emplois dans la région. Il n'est pas opportun de faire des promesses à des régions alors que le Département fédéral de la défense devra supprimer 300 emplois à la demande du Conseil fédéral, a-t-il ajouté.

Tiger F-5 et PC-21

A Emmen, les mouvements supplémentaires seront effectués essentiellement par des Tiger F-5 et des PC-21. Des vols de F/A-18 n'auront lieu que dans des cas exceptionnels dans le cadre du renforcement de la police aérienne à l'horizon 2020. Comme c'est déjà le cas actuellement, aucun vol militaire n'aura lieu dans cette région touristique pendant quatre semaines en été.

A Meiringen et à Payerne, des vols de nuit sont prévus en moyenne une fois par semaine. Aucun vol de nuit n'aura lieu à Emmen. Des mesures contre le bruit seront prises autour des trois aérodromes d'ici 2020. Il est notamment prévu d'installer des vitrages spéciaux dans des maisons, des bureaux et des écoles. (ats/nxp)

Créé: 17.02.2017, 13h37

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...