Eveline Widmer-Schlumpf contre une démission de Hildebrand

PolémiqueEveline Widmer-Schlumpf soutient à son tour Philipp Hildebrand. Les conséquences d'une démission dans le contexte actuel seraient graves, selon elle.

Eveline Widmer-Schlumpf

Eveline Widmer-Schlumpf Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Si le président de la BNS n'a commis aucune faute légale dans le cadre des transactions sur devises, la Suisse a tout intérêt à ce qu'il reste en poste, estime la présidente de la Confédération.

Les conséquences d'une démission dans le contexte actuel seraient graves, a dit Eveline Widmer-Schlumpf hier soir dans l'émission de télévision alémanique «Arena». «Nous perdrions un président qui a sans conteste réalisé un excellent travail, qui dispose d'un bon réseau, et qui peut être très utile à la Suisse.»

Le président de la Banque nationale suisse (BNS) a certes commis un écart moral, a noté Eveline Widmer-Schlumpf. Mais une telle erreur est «excusable si on se rend compte qu'on ne doit pas faire cela et qu'il faut changer la réglementation en conséquence».

Il en irait tout autrement s'il s'était rendu responsable d'une faute sur le plan légal, a-t-elle ajouté. «Il serait alors complètement indiscutable que nous devrions en accepter toutes les conséquences.»

La présidente de la Confédération a en outre exigé une enquête serrée sur les circonstances qui ont mené à la publication des données bancaires de Philipp Hildebrand. Elle juge qu'il faut découvrir ce qui s'est passé exactement et qui tirait les ficelles. (ats/nxp)

Créé: 07.01.2012, 07h07

Articles en relation

«Philipp Hildebrand est un spéculateur», accuse Blocher

Affaire Blocher-Hildebrand Devant un parterre de journalistes, le tribun zurichois a estimé que le patron de la BNS n'était plus digne d'être soutenu. Il a réclamé sa démission. Plus...

«Christoph Blocher a bien remis un document bancaire»

Affaire Blocher-Hildebrand Le porte-parole du Conseil fédéral contredit Blocher. Contrairement à ce qu’il a déclaré, le tribun zurichois aurait montré à Micheline Calmy-Rey un document comportant les transactions du président de la BNS. Plus...

La banque Sarasin confirme la version du patron de la BNS

Affaire Blocher-Hildebrand L'établissement bâlois confirme la faits présentés par Philipp Hildebrand dans l'affaire des transactions sur devises. Il envisage de déposer une plainte civile pour dommages et intérêts. Plus...

Le président de la BNS n’a jamais envisagé de démissionner

Afffaire Hildebrand Philipp Hildebrand, contre lequel le Ministère public zurichois exclut pour l'heure l'ouverture d'une enquête pénale, n’a pas intention de démissionner. Christoph Blocher s’exprimera vendredi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Bruxelles veut que ses frontaliers chôment en Suisse
Plus...