Enfants placés: quelque 1000 demandes validées

SuisseLes anciens enfants placés et parfois maltraités ont jusqu'au 31 mars pour réclamer des réparations. Des voix s'élèvent pour réclamer une prolongation du délai.

 Le délégué aux victimes Luzius Mader appelle les ayant-droits à franchir le pas de la demande de contribution.

Le délégué aux victimes Luzius Mader appelle les ayant-droits à franchir le pas de la demande de contribution. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'Office fédéral de la justice (OFJ) a approuvé plus de 1000 demandes de contribution de solidarité soumises par d'anciens enfants placés. Ces derniers ont jusqu'au 31 mars pour réclamer des réparations.

A ce jour, 6308 demandes ont été déposées par des victimes de mesures de coercition à des fins d'assistance ou de placements extrafamiliaux antérieurs à 1981. Le délégué aux victimes Luzius Mader espère que de nombreuses personnes ayant droit à une contribution franchiront encore le pas, lit-on jeudi dans un communiqué de l'OFJ.

Ce dernier précise que les points de contact cantonaux aident gratuitement les personnes concernées à entreprendre leurs démarches. «Lors du traitement des demandes, les autorités ne font pas d'excès de formalisme», assure par ailleurs l'OFJ. Elles traiteront les dossiers déposés d'ici fin mars 2018, même si des documents manquants doivent être livrés après ce délai.

Enveloppe de 300 millions

Le Conseil fédéral a mis à disposition une enveloppe de 300 millions de francs. Chaque victime devrait toucher une contribution de solidarité de 25'000 francs. Les 366 premiers versements ont eu lieu en janvier. Ils concernent les personnes très âgées ou gravement malades.

Des voix s'élèvent pour réclamer une prolongation du délai. «Toutes les personnes concernées ne pourront pas obtenir réparation. Il faut convaincre les Chambres fédérales de fixer une nouvelle échéance», plaidait la semaine dernière le Vaudois Luc Recordon, membre du comité d'initiative et ancien conseiller aux Etats (Les Verts). (ats/nxp)

Créé: 08.03.2018, 13h04

Articles en relation

Enfants placés: «le délai doit être prolongé»

Suisse Le Vaudois Luc Recordon souhaite que les victimes de placements abusifs aient plus de temps pour s'annoncer. Le délai du 31 mars est trop serré selon lui. Plus...

Les Verts à la rescousse des ex-enfants placés de force

Indemnisation En Suisse, seules 4581 victimes de cette pratique ont demandé à être indemnisées. Elles ne seraient que quelques dizaines à Genève. Les écologistes alertent le Conseil d’État. Plus...

Indemnisation des enfants placés: faible demande

Suisse Sur les 300 millions dégagés par le Parlement pour les victimes des mesures de coercition avant 1981, un tiers seulement sera reversé. Plus...

Une exposition sur les enfants placés de force

Suisse Un photographe de l'agence Keystone a tiré le portrait de 25 adultes qui, enfants, avaient été placés dans des familles ou des institutions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Barrière de röstis pour les initiatives alimentaires
Plus...