Dublin réclame les cendres de James Joyce à Zurich

Littérature La capitale irlandaise aimerait récupérer les restes du célèbre écrivain, conformément à ses dernières volontés.

L'auteur du roman «Ulysse» est mort en 1941 à l'âge de 58 ans à Zurich.

L'auteur du roman «Ulysse» est mort en 1941 à l'âge de 58 ans à Zurich. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dublin, ville natale de James Joyce (1882-1941), veut récupérer les cendres de l'écrivain qui se trouvent au cimetière de Fluntern à Zurich. L'administration de la ville de Zurich n'a encore reçu aucune demande officielle.

«Nous avons appris l'existence de cette requête par une question d'un journaliste irlandais», a indiqué à Keystone-ATS Astrid Herrmann, porte-parole du dicastère présidentiel de la ville de Zurich. «Si une demande officielle nous parvient, nous l'examinerons soigneusement».

La décision finale reviendrait à l'Exécutif de la ville, car les cendres de James Joyce se trouvent dans une tombe d'honneur. Cette distinction a été accordée par la ville qui a payé la tombe et se charge des frais d'entretien.

Mort à Zurich

L'auteur du roman «Ulysse» est mort en 1941 à l'âge de 58 ans à Zurich après une opération pour un ulcère. Après sa mort, la République d'Irlande s'est opposée aux dernières volontés de James Joyce d'être enterré dans son pays natal.

Selon un article paru le 15 octobre dans le «Guardian», la ville de Dublin souhaiterait désormais réaliser les dernières volontés de James Joyce et de son épouse Nora Barnacle. Les deux reposent dans la même tombe à Zurich. Ils avaient à plusieurs reprises formulé le souhait d'être enterrés dans leur pays natal.

Selon le quotidien irlandais, Dermot Lacey et Paddy McCartan, deux membres du conseil de la ville de Dublin, ont déposé une motion pour demander le rapatriement des cendres de l'écrivain et de son épouse. Ils seraient enterrés dans le cimetière historique de Dublin.

Centenaire du roman «Ulysse»

Les deux conseillers estiment que le rapatriement pourrait être réalisé en 2022, année du centenaire de la publication d'«Ulysse». Le roman, considéré comme un chef-d'oeuvre de la littérature, a longtemps été interdit en Irlande, car il violait les principes de la morale catholique.

Paddy McCartan est d'avis qu'il est approprié d'examiner la possibilité de rapatrier les cendres de James Joyce à Dublin pour le centenaire de la parution d'«Ulysse». Il a lancé un appel aux ministères de la culture et des affaires étrangères pour que le gouvernement irlandais s'implique dans ce dossier. (ats/nxp)

Créé: 17.10.2019, 16h38

Articles en relation

Le prix Nobel de littérature 2019 à...

Suède C'est l'Autrichien Peter Handke qui a les faveurs du Nobel de la littérature cette année. La Polonaise Olga Tokarczuk décroche aussi le sésame pour 2018. Plus...

Un dernier essai de Morrison sortira bientôt

Littérature L'ultime essai de l'écrivaine oni Morrison, «The Source of Self-Regard», paraîtra en français le 3 octobre sous le titre «La source de l'amour-propre». Plus...

Des nouvelles inédites de Proust bientôt publiées

Littérature Les amoureux de littérature française pourront bientôt lire certains écrits de jeunesse de Marcel Proust encore jamais publiés. Plus...

L'écrivain italien Andrea Camilleri n'est plus

Littérature L'auteur sicilien Andrea Camilleri, père du commissaire Montalbano, est décédé à l'âge de 93 ans. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Poulidor
Plus...