Des éléments combustibles défectueux détectés

Centrale de LeibstadtSix éléments combustibles présentant des défauts ont été mis à jour. Ils étaient en service avant l'arrêt de la centrale nucléaire.

La centrale est en cours de révision.

La centrale est en cours de révision. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La centrale nucléaire de Leibstadt (AG), hors service depuis mi-septembre pour la révision annuelle, remplace 22 éléments combustibles. Selon l'IFSN, ils présentent des défauts de qualité. Six d'entre eux étaient toutefois en service avant l'arrêt.

Ces six éléments ont été utilisés lors de trois, respectivement quatre cycles de fonctionnement, a indiqué vendredi soir l'inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN). Selon les informations à disposition jusqu'ici, seule une petite partie des barres de combustibles est concernée par ce problème de qualité. Il n'y a toutefois pas eu de dégâts.

Les 16 autres éléments présentant des défauts dans l'assurance qualité n'avaient pas encore été utilisés. Le coeur du réacteur contient 648 éléments combustibles et 62'000 barres de combustibles.

Des erreurs isolées dans l'assurance qualité ont été constatées chez le producteur, indique l'IFSN. En Suisse, seule la centrale de Leibstadt est concernée.

Pas de risque selon Areva

L'IFSN a constaté ces défauts dans les tubes de gainage. Il ne s'agit pas d'un défaut de production. A cause de l'automatisation et de la grande complexité du système chez le producteur, cette erreur est difficile à déceler.

La sécurité est toutefois garantie à tout moment, rappelle l'IFSN. La centrale nucléaire devrait être remise en service à la fin décembre.

Le groupe français Areva, qui a fourni les barres de combustible présentant des défauts de fabrication, a assuré vendredi dans un communiqué que cela ne posait aucun risque. Les barres déjà chargées dans les réacteurs peuvent continuer à être utilisées sans mettre en péril la sécurité de la centrale et aucune d'entre elles n'a provoqué de fuite, souligne-t-il.

Areva explique qu'après la découverte d'une barre de combustible présentant une fuite dans son usine de fabrication de tubes à Paimboeuf, en Loire-Atlantique, en France, des tests ont montré que des barres qui auraient dû être refusées ont été fournies à des compagnies électriques. (ats/nxp)

Créé: 17.11.2017, 21h06

Articles en relation

Mise en service de Leibstadt encore repoussée

Suisse La remise en service de la centrale nucléaire devrait intervenir plus tard que prévu, en raison de nouveaux défauts constatés. Plus...

La centrale de Leibstadt rend publics ses rejets

Radioactivité La centrale nucléaire argovienne a publié lundi l'ensemble des données sur la teneur en substances radioactives de ses rejets de vapeur dans l'atmosphère du 01/01/13 au 01/11/14. Plus...

Greenpeace obtient gain de cause pour Leibstadt

Tribunal fédéral Le TF a accepté un recours de l'organisation écologiste, qui réclame la publication des données concernant les émanations de la centrale nucléaire. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.