Déchets plastiques: la Suisse va s'engager

EnvironnementBerne va s'engager pour que les exportations de plastiques contaminés soient soumises à l'obligation d'annonce.

D'énormes quantités de déchets plastiques finissent dans les océans et sont avalés par les poissons ou les baleines.

D'énormes quantités de déchets plastiques finissent dans les océans et sont avalés par les poissons ou les baleines. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les exportations de plastiques contaminés devraient être soumises à l'obligation d'annonce. La Suisse s'engagera pour cela lors de d'une conférence à Genève. Cette dernière réunira du 29 avril au 10 mai prochain à Genève les Etats membres des trois conventions internationales visant à réduire les risques liés aux produits chimiques et aux déchets dangereux.

En vertu de la Convention de Bâle, les plastiques jugés dangereux sont déjà soumis à l'obligation d'annonce. La délégation suisse s'engagera pour que ce soit également le cas des plastiques souillés et non triés au préalable, indique mercredi le Conseil fédéral. Toute personne qui souhaite exporter de tels déchets devra informer le pays de destination et obtenir son accord.

La Suisse souhaite en outre qu'un mécanisme de contrôle semblable à celui qui existe pour la convention de Bâle, qui règle les déchets dangereux, soit instauré pour les conventions de Stockholm et Rotterdam. Ces dernières concernent respectivement les polluants organiques persistants et les produits chimiques et pesticides dangereux.

Nouvelles substances à éliminer

De plus, deux nouvelles substances devraient être inscrites sur la liste des substances à éliminer au niveau mondial: le dicofol, utilisé contre les acariens, et l'acide perfluorooctane, employé notamment dans la fabrication de revêtements.

La convention de Rotterdam s'appliquera à deux nouveaux pesticides, le phorate et l'acétochlore, ainsi qu'à hexabromocyclododécane, un agent ignifuge. Concrètement, cela signifie que leur exportation ne pourra se faire qu'avec l'accord préalable du pays récepteur. (ats/nxp)

Créé: 10.04.2019, 10h38

Articles en relation

Du plastique dans les Zwieback de Migros

Rappel de produit Le géant orange rappelle les biscottes de la marque Zwieback Original vitamines B + fer en raison de morceaux de plastiques se trouvant à l'intérieur. Plus...

Les sacs plastiques gratuits interdits à Genève

Suisse Il ne sera désormais plus possible pour les magasins de distribuer gratuitement des sacs en plastique à leurs clients. Plus...

Déchets plastiques: 30 multinationales s'allient

Environnement Des grands noms de la pétrochimie et des biens de grande consommation vont mettre plus d'un milliard d'euros pour tenter d'éliminer les déchets plastiques. Plus...

Greenpeace contre les emballages plastiques

Environnement L'organisation écologique dénonce les grands magasins pour leur utilisation de contenant en plastique. Migros et Coop nuancent. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...