Condamnation avec sursis pour Yannick Buttet

ValaisL'ancien conseiller national a été condamné par le ministère public valaisan à 30 jours-amende, avec sursis pendant deux ans.

L'affaire Buttet remonte à l'automne dernier quand avait été révélée l'interpellation de l'ex-conseiller national dans le jardin d'une femme, avec laquelle il avait entretenu une relation extraconjugale.

L'affaire Buttet remonte à l'automne dernier quand avait été révélée l'interpellation de l'ex-conseiller national dans le jardin d'une femme, avec laquelle il avait entretenu une relation extraconjugale. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le ministère public valaisan condamne Yannick Buttet à 30 jours-amende, avec sursis pendant deux ans. L'ordonnance pénale résulte de l'unique plainte déposée par une femme contre l'ancien conseiller national (PDC/VS) dans une affaire de relation extraconjugale.

L'information donnée par Le Matin a été confirmée jeudi par Jean-Pierre Greter, procureur général adjoint. L'ordonnance pénale prononcée par le ministère public retient la contrainte et l'appropriation illégitime, en lien notamment avec la rédaction de nombreux messages quotidiens durant des mois et la détention de la clé de l'appartement de la plaignante.

Délai pour s'opposer

La sanction porte sur 30 jours-amende à 220 francs. Yannick Buttet, qui a repris sa fonction de président de la commune de Collombey-Muraz (VS) le 1er février, après un arrêt-maladie de deux mois, dispose de dix jours pour s'opposer à l'ordonnance pénale prononcée cette semaine, tout comme la plaignante.

L'affaire Buttet remonte à l'automne dernier quand avait été révélée dans la presse l'interpellation de l'ancien conseiller national dans le jardin d'une femme, avec laquelle il avait entretenu une relation extraconjugale. Accusé ensuite de harcèlement sexuel par d'autres femmes, Yannick Buttet, 41 ans, avait annoncé sa démission du Conseil national le 17 décembre.

Le politicien valaisan a abandonné aussi sa fonction de vice-président du PDC sur le plan suisse. Il a été remplacé au printemps par le ministre jurassien Charles Juillard. A Berne, au Conseil national, le siège de Yannick Buttet est désormais occupé par Benjamin Roduit. (ats/nxp)

Créé: 16.08.2018, 09h36

Articles en relation

Yannick Buttet a fait son retour politique

Valais L'ex-conseiller national, qui avait dû démissionner après des accusations de harcèlement sexuel, est revenu à son poste de président de Collombey-Muraz. Plus...

«Buttet est un prédateur, mais il est efficace au travail»

Valais L’élu PDC accusé de harcèlement sexuel a retrouvé jeudi la présidence de Collombey-Muraz. Où on lui veut du bien. Reportage. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Brexit: Theresa May à Bruxelles
Plus...