Christian Levrat milite pour Regula Rytz

Conseil fédéralMême si le PDC a fait savoir qu'il ne voterait pas pour un Vert, Christian Levrat l'exhorte à élire Regula Rytz.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président du parti socialiste plaide pour l'élection d'un Vert au Conseil fédéral le 11 décembre prochain. Dans une interview, Christian Levrat prévient le PDC qu'élire Regula Rytz à la place d'Ignazio Cassis est sa «seule chance de survie au Conseil fédéral».

Le PDC a pourtant fait savoir qu'il ne voterait pas pour un Vert. Cette stratégie est «un suicide politique», estime Christian Levrat dans les colonnes du «Matin Dimanche». «En considérant que la stabilité de la formule magique prime sur tout, comme l'avancent le PLR et l'UDC, ils sont en train de condamner leur unique siège pour 2023. Car les Verts resteront devant», précise-t-il.

Avec ses propos, Christian Levrat veut avant tout mettre en garde le PDC. «Je souhaite que ce parti reste au Conseil fédéral», assure-t-il, «mais le PDC doit faire une appréciation lucide de la situation».

Pour le président du PS, il n'y a «pas de motif d'attendre» pour faire entrer les Verts au gouvernement. Ces derniers sont désormais la quatrième force du pays. Et le Fribourgeois de défendre une interprétation non mathématique de la formule magique qui veut que les grandes formations soient toutes représentées au gouvernement. «Mais surtout, je ne comprends pas pourquoi l'UDC et le PLR devraient garder une majorité au Conseil fédéral, qu'ils n'ont plus au parlement», ajoute-t-il.

Rösti pour le status quo

Dans une interview au «SonntagsBlick», le président de l'UDC Albert Rösti défend au contraire le status quo. Il rejette l'idée du président du PDC Gerhad Pfister de mener une discussion avec tous les partis au sujet de la future composition du gouvernement. «Je ne crois pas que les partis trouveront une meilleure solution pour le moment», estime-t-il.

Le Bernois critique également l'attaque des Verts contre le siège tessinois: «L'attaque contre la Suisse italienne est incompréhensible. La représentation régionale est inscrite dans la constitution».

L'UDC, le PLR et le PDC ont déjà fait savoir qu'ils ne soutiendraient pas la candidature de Regula Rytz au Conseil fédéral. Les Vert'libéraux l'auditionneront mardi prochain et se prononceront ensuite. Le groupe socialiste ne s'est pas encore exprimé sur son soutien à la Verte, mais d'après Christian Levrat, «il n'y a pas de raison de maintenir les Verts dans l'opposition». (ats/nxp)

Créé: 01.12.2019, 03h42

Articles en relation

Christian Levrat veut surfer sur l'élan progressiste

Suisse Le président du Parti socialiste entend profiter du succès du camp progressiste. Il a reconnu, samedi à Berne, que le recul du PS lors des élections fédérales a été «douloureux». Plus...

Le PDC ne votera pas majoritairement pour Regula Rytz

Conseil fédéral Le président Gerhard Pfister a indiqué que son parti n'entendrait pas la présidente des Verts qui brigue un siège au Conseil fédéral. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La Grande-Bretagne plébiscite le Brexit de Johnson
Plus...