Carles Puigdemont sera dimanche à Genève

Suisse Dans le cadre du Festival international du film sur les droits de l'homme, le dirigeant catalan participera à un débat avec Micheline Calmy-Rey.

«Si l'Espagne était organisée comme la Suisse, il n'y aurait eu aucun problème», a déclaré Carles Puigdemont. (Mercredi 14 mars 2018)

«Si l'Espagne était organisée comme la Suisse, il n'y aurait eu aucun problème», a déclaré Carles Puigdemont. (Mercredi 14 mars 2018)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le dirigeant indépendantiste catalan Carles Puigdemont est attendu dimanche soir à Genève au Festival international du film sur les droits de l'homme (FIFDH). Il doit participer à un débat avec notamment l'ancienne présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey.

Poursuivi pour «rébellion»

Cette discussion doit porter sur l'autodétermination, a ajouté mercredi le FIFDH. Carles Puigdemont, poursuivi en Espagne pour «rébellion» et en exil actuellement en Belgique, affirme ne pas souhaiter absolument une indépendance. Si sa région peut obtenir les ressources dont elle a besoin «dans le cadre d'un autre Etat», «pourquoi en faire un nouveau?», demande-t-il dans un entretien à la RTS.

Il constate toutefois que ce scénario na pas abouti et «qu'il n'y a pas d'alternative à l'indépendance» pour le moment. «Si l'Espagne était organisée comme la Suisse, il n'y aurait eu aucun problème», dit-il. Un scénario de ce type rassemblerait une majorité dans sa région, selon lui.

Le président catalan destitué n'entend toutefois pas s'installer sur le sol helvétique. «J'aime beaucoup l'idée d'être installé dans la capitale de cette patrie qu'est l'Europe», affirme-t-il.

Plainte déposée

Carles Puigdemont a renoncé provisoirement à devenir président du gouvernement catalan après les récentes élections, mais il dirige un Conseil de la République depuis son exil. Début mars, son avocat Ben Emmerson a déposé une plainte devant le Comité des droits de l'homme de l'ONU contre l'Espagne pour violations du Pacte international sur les droits civils et politiques.

De son côté, le Haut commissaire aux droits de l'homme Zeid Raad al-Hussein s'était dit la semaine dernière «consterné» par les violences« de la police espagnole durant le référendum d'octobre dernier. Il avait ciblé »un usage excessif de la force".

La justice espagnole avait lancé en février un mandat d'arrêt contre l'indépendantiste catalane Anna Gabriel, exilée à Genève pour échapper à une éventuelle incarcération. Quatre dirigeants indépendantistes catalans sont de leur côté en détention provisoire depuis plusieurs mois.

Libre circulation

Réagissant à la venue en Suisse de Carles Puigdemont, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) souligne que son séjour est régi par l?accord de libre circulation des personnes. Comme citoyen espagnol, M. Puigdemont peut circuler librement dans l?espace Schengen, rappelle-t-il.

Il peut également tenir librement des discours politiques dans le respect de l?ordre juridique suisse. Les autorités se gardent la possibilité de prendre des mesures en cas de troubles de l?ordre public.

La question de la Catalogne est une affaire de la politique intérieure de l'Espagne, dit encore le DFAE. Elle doit être traitée dans le cadre de l?ordre constitutionnel espagnol. (ats/nxp)

Créé: 14.03.2018, 19h28

Galerie photo

En images, l'histoire des rêves d'indépendance de la Catalogne

En images, l'histoire des rêves d'indépendance de la Catalogne Le 27 octobre 2017, la Catalogne a déclaré que la région devenait un «Etat indépendant prenant la forme d'une République». Mais le différend entre Madrid et Barcelone ne date pas d'aujourd'hui.

Articles en relation

Puigdemont n'exclut pas de nouvelles élections

Catalogne Le leader indépendantiste catalan envisage la tenue d'élections si le candidat pour la présidence régionale ne peut être investi normalement. Plus...

Puigdemont demande de l'aide à l'ONU

Espagne La figure de proue du mouvement indépendantiste catalan veut faire reconnaître «la violation» de ses droits devant l'instance internationale. Plus...

Puigdemont renonce à la présidence catalane

Espagne Le leader indépendantiste catalan a annoncé qu'il renonçait à la présidence de la Catalogne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Arrestations dans l'affaire des cinq femmes tabassées
Plus...