CFF Cargo retrouve les chiffres noirs

SuisseAprès le repli en 2017, la société de fret ferroviaire a enregistré un bénéfice au premier semestre 2018.

CFF Cargo souhaite renforcer le trafic par wagons complets systématique dans les espaces économiques où circulent de forts volumes de marchandises.

CFF Cargo souhaite renforcer le trafic par wagons complets systématique dans les espaces économiques où circulent de forts volumes de marchandises. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

CFF Cargo retrouve les chiffres noirs deux ans plus tôt que prévu. La société explique «l'amélioration notable» de son résultat en 2018 par le programme d'assainissement et de développement en cours qui porte ses fruits.

Ainsi, après le repli en 2017, le fret ferroviaire a enregistré un bénéfice au premier semestre 2018. Globalement, l'année dernière s'est achevée sur un résultat positif nettement meilleur que celui de l'année précédente, écrit vendredi CFF Cargo dans un communiqué.

CFF Cargo passe d'une division à une société autonome du groupe CFF, dans le but d'assurer un fret durable et pérenne pour ses clients. Alors que la dissociation de CFF Cargo du groupe CFF se fera par étapes au cours de cette année, l'entreprise se prépare à accueillir de nouvelles participations.

Les CFF veulent par là renforcer la compétitivité de CFF Cargo. En sa qualité de société du groupe autonome, elle pourra mettre en oeuvre de manière plus simple la participation financière minoritaire annoncée déjà l'an dernier, indique-t-elle.

Nouvelles têtes

Le conseil d'administration de CFF Cargo sera renouvelé dans le but d'ouvrir davantage la société vers l'extérieur. Un nouveau membre externe doit y être nommé d'ici au printemps. Cet appel à partenariat a suscité l'intérêt d'acteurs suisses et étrangers, révèlent les CFF. Les offres sont en cours d'analyse. Des décisions seront prises cette année, précise l'ex-régie.

Un nouveau président du conseil d'administration doit également être nommé. Sa désignation est prévue pour la période suivant l'arrivée d'un ou de nouveaux partenaires, ajoutent les CFF.

Pour l'ex-régie, il est essentiel de continuer de proposer une offre de qualité aux clients du fret ferroviaire. Les premiers succès ont déjà été enregistrés. Après le revers financier de 2017, la division Cargo a fortement amélioré son résultat en 2018.

«On s'en serait bien passé»

Ce résultat à nouveau acceptable prouve que les coupes drastiques annoncées fin février 2018 par le président des CFF Andreas Meyer, en tant que président du conseil d'administration de CFF Cargo, dépassaient toute mesure, déclare dans un communiqué le Syndicat du personnel des transports (SEV). Il était alors prévu de supprimer, d'ici 2023, 800 des 2300 emplois à plein temps chez Cargo et d'examiner, respectivement de fermer près de la moitié des 340 points de desserte, rappelle le SEV.

«Andreas Meyer a réagi à une année de crise avec effets spéciaux en voulant tout court-circuiter. Ce faisant, il a provoqué une hystérie chez CFF Cargo dont on se serait bien passé», commente le secrétaire syndical Philippe Hadorn, cité dans le communiqué du SEV. Apparemment, la situation financière s'est stabilisée en 2018, bien avant que les mesures annoncées ne puissent faire sentir leur effet, constate-t-il.

Et d'ajouter que les derniers chiffres montrent qu'à CFF Cargo, il n'y a aucune urgence d?appliquer des mesures tambour-battant. En décidant de doter l'entreprise de sa propre direction, les CFF confessent également que sous les ordres de la direction actuelle du groupe, CFF Cargo n'était pas en mesure de faire prospérer le trafic marchandises«, affirme encore le syndicat.

Restructuration saluée

A l'annonce des coupes il y a 11 mois, le SEV avait exigé la suspension immédiate de leur mise en oeuvre jusqu'à ce qu'un nouveau conseil d'administration développe une nouvelle stratégie un peu plus prometteuse. Il salue aujourd'hui la décision des CFF de nommer pour sa filiale Cargo une direction propre. »Ceci permettra enfin de réduire les conflits d'intérêts internes au groupe et d'appliquer la volonté politique" commente le SEV.

A l'avenir, CFF Cargo souhaite renforcer le trafic par wagons complets systématique dans les espaces économiques où circulent de forts volumes de marchandises. Avec une légère croissance du chiffre d'affaires, de 1,7% entre 2017 et 2018, ce modèle a déjà connu une évolution positive. Au contraire durant le même temps, le trafic par wagons complets isolés a connu lui un nouveau recul, de 2,4%. (ats/nxp)

Créé: 18.01.2019, 18h21

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Brexit: l'UE redonne la balle à May
Plus...