Blocher et Freysinger se retirent de la tête de l'UDC

SuisseLe tribun quitte la direction du parti, tout comme Walter Frey et le Valaisan Oskar Freysinger. Sa fille Magdalena Martullo est proposée comme nouvelle vice-présidente.

Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une page se tourne à la direction de l'UDC. En effet, le président Albert Rösti a annoncé les démissions de Christoph Blocher, de l'ex-conseiller national zurichois Walter Frey et de l'ancien conseiller d'Etat valaisan Oskar Freysinger. En revanche, la fille du tribun, Magdalena Martullo-Blocher (GR), et le conseiller national Marco Chiesa (TI) sont proposés comme nouveaux vice-présidents.

Selon le président du parti, Albert Rösti qui rempile pour un nouveau mandat tout comme la vice-présidente, la Genevoise Céline Amaudruz, «cette réorganisation entraînera un rajeunissement significatif et une augmentation de la proportion de femmes. En ce sens, nous sommes convaincus que nous pouvons continuer à lutter vigoureusement pour la démocratie», a-t-il dit. Les candidatures seront validées le 24 mars à Klosters dans le cadre de l'assemblée des délégués.

Blocher reste à l'UDC

Si Christoph Blocher, 77 ans, quitte la direction du parti où il était responsable de la stratégie, il ne quitte pas pour autant l'UDC et la politique. Bien au contraire. Il entend consacrer ses forces à l'initiative populaire «Le droit suisse au lieu de juges étrangers» (initiative pour l'autodétermination). «Il se consacrera désormais pleinement avec le comité «EU-No» pour la sauvegarde de la démocratie directe et contre le transfert du pouvoir législatif suisse à Bruxelles via un accord-cadre», précise-t-il.

En outre, le clan Blocher gardera un pied dans les instances dirigeantes de l'Union démocratique du centre (l'UDC ) avec la future arrivée de la fille de Blocher, Magdalena Martullo. Cette annonce est une surprise. Ce mardi, dans une interview accordée au Blick, Christoph Blocher lui-même annonçait qu'elle n'aspirait pas à entrer au sein du comité de direction. Mais il souligne: «cela ne signifie pas la création d'une dynastie», avant de préciser: «Je ne l'ai pas forcée. Elle a voulu le faire.»

La fille de Christoph Blocher et cheffe d'EMS-Chemie est conseillère nationale (UDC/GR) depuis 2015. Elle fait partie des 28 membres qui composent la direction du parti et s'occupe de la politique économique. Magdalena Martullo-Blocher a déjà été choisie à l'interne comme une potentielle conseillère fédérale.

La composition de la nouvelle direction est idéale, a relevé pour sa part Céline Amaudruz. Trois régions linguistiques seront représentées à la vice-présidence qui comptera en outre deux femmes, a souligné la conseillère nationale genevoise.

A noter encore que Walter Frey reste à disposition du parti pour le conseiller dans des questions de communication et de marketing ainsi qu'au sein de la Fondation pour une politique bourgeoise. En outre, le bureau recommande l'élection de la conseillère nationale Sandra Sollberger (BL) ainsi que des conseillers nationaux Adrian Amstutz (BE), Marcel Dettling (SZ) et Thomas Matter (ZH) comme membres supplémentaires du bureau. La stratégie reviendra désormais à Adrian Amstutz. Le conseiller national nidwaldien Peter Keller est nommé responsable du programme politique 2019-2023.

La future composition de la direction du parti

En tant que président du groupe parlementaire fédéral, le conseiller national Thomas Aeschi (ZG) siège d'office au Bureau de la direction du parti. (nxp)

Créé: 06.03.2018, 14h36

Galerie photo

Christoph Blocher, une carrière en images

Christoph Blocher, une carrière en images Milliardaire, capitaine d'industrie, investisseur, tribun, chef de parti, ministre: le Zurichois a souvent défrayé la chronique et imposé l'agenda politique de son parti, l'UDC. Son parcours en images.

Articles en relation

La fille Blocher ne veut pas être à la tête de l'UDC

Suisse Selon l'ex-conseiller fédéral Christoph Blocher, Magdalena Martullo, patronne d'EMS-Chemie, refuse d'entrer à la direction du parti. Il égratigne au passage aussi Ignazio Cassis. Plus...

Les filles Blocher empochent 293 millions

Chimie EMS-Chemie, dirigée par Magadalena Martullo-Blocher, a vu son bénéfice net grimper de 6,3%. La majeure partie des dividendes lui revient ainsi qu'à ses sœurs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La révolte des gilets jaunes
Plus...