Berne vend une ruine romaine pour renflouer ses caisses

EconomiesLa Confédération est fière de ses trésors culturels. Mais elle renâcle lorsqu'il s'agit de l'entretien. Elle cherche des partenaires, parfois privés, pour l'amphithéâtre de Vindonissa (AG).

L'amphithéâtre romain de Vindonissa à Windisch (AG) est un lieu populaire pour les courses d'écoles. Quand il ne sert pas à des reconstitutions et autres spectacles.

L'amphithéâtre romain de Vindonissa à Windisch (AG) est un lieu populaire pour les courses d'écoles. Quand il ne sert pas à des reconstitutions et autres spectacles. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Confédération a un problème avec ses ruines historiques: ces dernières lui coûtent très cher. Et l'administration a donc décidé de se séparer d'une partie de ce patrimoine, et pas n'importe lequel puisqu'il s'agit de l'amphithéâtre romain de Vindonissa à Windisch, dans le canton d'Argovie. «La Confédération a décidé de vendre ou de céder l'amphithéâtre», a confirmé Jonas Spirig, porte-parole du Département fédéral des finances (EFD) dans l'édition du 23 avril du Blick.

Le site est un ancien camp romain qui a été fondé vers l'an 15, accueillant une légion. Le site organise également une journée des Romains le premier dimanche de mai et un musée y ouvre ses portes, dédié au camp et à la vie des légionnaires.

Un château également concerné

L'Etat cherche en effet à «se concentrer sur des devoirs de base dans le domaine des biens culturels». Bref, il fait le ménage dans son portefeuille immobilier dans le cadre d'un programme d'économies.

Le prix de la transaction est inconnu mais le site a été entièrement assaini en 2008 et en 2010. Et le futur acquéreur devra en garantir l'entretien et la sécurité.

Ce site n'est pas le seul sur la liste de vente du DFF, qui veut également se séparer du château médiéval en ruines de Rotzberg à Ennetmoos (NW). Toutefois, le canton est intéressé dans ce cas, ajoute le DFF.

Pour un franc symbolique

Ce n'est pas le première fois que la Confédération cède ses vieilles pierres. En 2012, elle avait vendu le château de Wildegg datant du 13e siècle au canton d'Argovie. Pour un franc symbolique.

Mais il existe un site historique appartenant à la Confédération qui ne sera jamais à vendre. «Une cession de la prairie du Grütli n'est pas à l'ordre du jour», a promis le DFF.

Créé: 23.04.2015, 11h38

Articles en relation

Le château de Bursinel a de nouveaux propriétaires

La Côte Morceau du patrimoine vaudois, ancien fief des chevaliers de la Cuiller, la vénérable bâtisse a trouvé un repreneur qui a l'intention de la rénover. Plus...

Le «Neuchâtel» sera réparé pour la prochaine saison

Patrimoine Vapeur historique des Trois Lacs, le «Neuchâtel» sera à nouveau à flot en mai 2015 après des mois de travaux. La chaudière sera prise en charge par la Société de navigation sur le Lac des Quatre-Cantons Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La fin des rentes à vie des conseillers d'Etat est proche
Plus...