Berne se prive de 87'000.- au nom des droits humains

ExportationLe Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) a interdit l'exportation vers la Chine de matériel permettant de surveiller des signaux radio et d'analyser de grosses quantités de données.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Non, la Suisse n'exportera pas de matériel de surveillance de signaux radio vers la Chine. C'est ce que révèle ce dimanche 16 avril 2017 le «SonnagsBlick».

La valeur du contrat portant sur ces appareils se montait à 87'000 francs. La firme privée chinoise à qui était destiné le matériel serait une société-écran.

Et selon le Secrétariat d'Etat à l'Economie (SECO), cité par le journal, le risque que ces appareils soient utilisés à des fins de répressions est donc réel.

Créé: 16.04.2017, 08h30

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Matin et 20 Minutes regroupés
Plus...