Près de 700 armes à feu remises à la police

Suisse centraleUne semaine après l'acceptation de la nouvelle loi sur les armes, 670 armes à feu ont été rendues samedi dans les cantons de Lucerne, Obwald et Nidwald.

(Image d'illustration)

(Image d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Six cent septante armes à feu ont été remises à la police samedi dans trois cantons de Suisse centrale, a indiqué la police cantonale lucernoise. Cette campagne de collecte a été organisée une semaine après le oui du peuple au renforcement de la loi sur les armes.

Les armes qui ne sont plus utilisées ont pu être rendues dans sept commissariats des cantons de Lucerne, Obwald et Nidwald. L'action concernait aussi les armes qui ne répondent pas aux dispositions de la nouvelle loi. Plusieurs kilos de munitions, huit kilos d'explosifs et environ 200 détonateurs ont également été remis. Armes et munitions seront détruites. (ats/nxp)

Créé: 25.05.2019, 19h44

Articles en relation

Le contrecoup de la votation sur les armes

Suisse Suite au durcissement de la réglementation sur les armes, approuvée par le peuple helvétique à 63,7% ce dimanche, les commentaires déferlent. Plus...

Avec la RFFA, Vaud a gagné en compétitivité

Votations La diminution de l'imposition des bénéfices des entreprises pratiquée par les cantons pour compenser la RFFA, redistribue les cartes. Berne dégringole, Glaris gagne quatre places. Plus...

19 mai: la tendance est au double oui

Votations fédérales La réforme fiscale et la révision sur les armes seraient toutes deux acceptées avec environ 60% de voix, selon deux sondages. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève: la crudité de certains slogans a choqué
Plus...