5G: la Suisse sous pression pour renoncer à Huawei

TélécommunicationsLe gouvernement américain est intervenu ces dernières semaines auprès du DFAE pour dissuader la Suisse d'adopter les technologies 5G de l'entreprise chinoise Huawei, qu'il accuse d'espionnage.

Où se trouvent les antennes 5G?
Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les États-Unis font pression sur l'Allemagne et la Suisse afin qu'elles renoncent aux technologies chinoises de Huawei pour la construction de leur réseau 5G. Des représentants américains sont intervenus à plusieurs reprises ces dernières semaines sur ce sujet auprès du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), comme l'a confirmé un porte-parole du DFAE au journal SonntagsZeitung.

Les États-Unis affirment maintenant avoir trouvé la preuve que Huawei espionne pour le compte de la Chine. Le ministère allemand des Affaires étrangères a indiqué prendre l'information au sérieux.

En Suisse, la situation est différente et les avertissements des États-Unis restent lettre morte. Berne ne veut pas céder aux pressions de Washington malgré les preuves d'espionnage présumé. Contrairement à leurs homologues allemands, les autorités suisses voient le dossier Huawei davantage comme le théâtre d'une guerre commerciale que comme un problème de sécurité.

Affrontement pour la 5G

Deux couples s'affrontent pour la 5G en Suisse: d'un côté Sunrise et Huawei, de l'autre Swisscom et le suédois Ericsson. Lors d'un entretien avec Le Matin Dimanche, le patron d'Ericsson Börje Ekholm indique que «la Suisse est un marché très particulier», notamment car «les autorités ont attribué les fréquences très tôt et à de bons prix». Elle est aussi le leader européen de la 5G, selon lui. Une technologie qui «influencera toutes les activités économiques, notamment en termes d'innovation».

En fin de semaine dernière, des centaines de Suisses ont fait part de leur rejet de la 5G lors de rassemblements dans tout le pays. Elles répondaient à l'appel de Stop5Ginternational.org, qui ne veut pas que la technologie 5G soit imposée à la population et demandaient l'application du principe de précaution.

Créé: 02.02.2020, 14h08

Articles en relation

Huawei: Londres sous pression de Washington

Télécoms Les responsables américains multiplient les mises en garde à l'encontre de Londres qui s'apprête à choisir Huawei pour son réseau 5G. Plus...

La survie, une priorité pour Huawei en 2020

Télécommunications Après une année financièrement difficile, due à la politique de l'administration Trump, l'entreprise chinoise devra lutter pour renouer avec les bénéfices. Plus...

5G : l'UE émet des réserves sur Huawei

Télécom La Cheffe de la Commission européenne craint que l'extension de la 5G au géant chinois ouvre une porte à l'espionnage de données. Plus...

Washington donne un nouveau répit à Huawei

Télécoms Un nouveau répit, le troisième accordé par l'administration américaine au chinois Huawei, doit courir jusqu'au 16 février 2020. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Menacé par des explosifs, le village de Mitholz sera évacué dix ans
Plus...