Passer au contenu principal

Un 3e rapport met en cause le président Urs Schwaller

Contrairement au dire de Doris Leuthard, le Fribourgeois n’est pas exempt de tout reproche. Un élu va intervenir à Berne.

Le Fribourgeois Urs Schwaller a-t-il été assez vigilant dans son rôle de président du conseil d’administration de La Poste? Certains en doutent.
Le Fribourgeois Urs Schwaller a-t-il été assez vigilant dans son rôle de président du conseil d’administration de La Poste? Certains en doutent.
PETER SCHNEIDER/KEYSTONE

Susanne Ruoff, l’ex-patronne de La Poste, a payé de sa tête l’affaire CarPostal. En revanche le conseil d’administration et son président Urs Schwaller sortent indemnes du scandale. Le Fribourgeois a même reçu lundi l’appui remarqué de sa ministre de tutelle, la conseillère fédérale Doris Leuthard. Celle-ci a exempté le Fribourgeois de tout reproche, insistant sur le fait qu’il n’est arrivé qu’en juin 2016 à la tête du conseil. Elle s’est montrée moins magnanime envers Susanne Ruoff. «Des indices auraient dû lui mettre la puce à l’oreille dès 2013» que quelque chose ne tournait pas rond.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.