Passer au contenu principal

Près de 320 arbres seront abattus pour que l’écoquartier voie le jour

Pour permettre la construction des futures Plaines-du-Loup, les bûcherons ne sauront plus où donner de la hache. La Ville s'explique.

Lausanne, les terrains de sports des Plaines-du-Loup
Lausanne, les terrains de sports des Plaines-du-Loup
Patrick Martin

Le paradoxe en surprendra plus d’un. Certains parleront de comble. Cité en exemple à maintes reprises par les autorités pour la qualité de vie qu’il offrira à ses habitants, grâce à des bâtiments qui respecteront les normes énergétiques et écologiques «les plus récentes et exigeantes», le futur écoquartier des Plaines-du-Loup devra toutefois faire une entorse à ses beaux principes. Rapidement. Il est ainsi prévu que les arbres qui jalonnent le site actuellement seront abattus dans leur grande majorité. Rien que pour la parcelle située entre la Blécherette et la «Maison du Gendarme», soit sur 10 hectares, la coupe concernera 80% des végétaux.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.