Une raison de plus de regarder du côté de l’Arabie saoudite

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Voici deux ans que Mohammed bin Salman a fait une apparition abrupte sur le devant de la scène politique saoudienne. Fils du roi actuel, le jeune prince a suscité bien des interrogations sur les conséquences de la montée en puissance de cet homme «nouveau» dans un royaume traditionaliste. Dans ce contexte, l’annonce de sa nomination au rang d’héritier du trône au détriment de son cousin, survenue mercredi, n’est pas anodine.

Mohammed bin Salman était déjà en charge des réformes économiques – qui ne vont pas sans mal mais qui sont indispensables pour redynamiser la croissance –, de la guerre que Riyad conduit au Yémen contre les «alliés» de Téhéran et du dossier de la privatisation d’Aramco; il apparaît désormais comme l’homme qui devrait conduire les destinées du royaume saoudien au cours des prochaines décennies. Une révolution dans un pays où les derniers monarques affichaient des âges élevés lors de leur accession au pouvoir. Un moment crucial au regard des tensions régionales récentes (Qatar) ou plus anciennes (Iran), et si l’on considère la difficulté du royaume à redéfinir une politique pétrolière susceptible de limiter la perte d’influence de Riyad.

Il n’y a pas de politique sans les hommes et l’économie dépend largement des espoirs que ces derniers peuvent susciter. A cet égard, Donald Trump ou Emmanuel Macron sont deux exemples qui nourrissent et nourriront notre quotidien, au gré de leurs échecs et de leurs succès sur le front économique. Il faut désormais porter un œil particulier aux actes de Mohammed bin Salman, qui va imprimer sa marque aux changements en Arabie saoudite, en tant qu’héritier du trône dans un premier temps et en tant que monarque à terme. Ce qui se joue à Riyad ne doit pas nous laisser indifférents, tant ce pays reste une carte géopolitique et économique de première importance.

Créé: 21.06.2017, 17h36

*François Savary, CIO de Prime Partners

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La fin des rentes à vie des conseillers d'Etat est proche
Plus...