Passer au contenu principal

JO-2016L'union sacrée éclate à une semaine des Jeux

Le maire de Rio a accusé le comité d'organisation, Rio2016, de «problème gravissime de gestion» du Village olympique.

Selon Le Monde, la justice française dispose d'éléments  mettant en cause le processus d'attribution des JO à Rio. (Vendredi 3 mars 2017)
Selon Le Monde, la justice française dispose d'éléments mettant en cause le processus d'attribution des JO à Rio. (Vendredi 3 mars 2017)
Keystone
La police de Rio souhaite entendre le patron du CIO dans l'enquête sur le trafic de billets pendant les JO. (Jeudi 8 septembre 2016)
La police de Rio souhaite entendre le patron du CIO dans l'enquête sur le trafic de billets pendant les JO. (Jeudi 8 septembre 2016)
AFP
La «grande prêtresse» Katerina Lehou, une actrice grecque, a allumé la flamme, selon un rituel à la mode antique inauguré pour les Jeux hitlériens de Berlin, en 1936.
La «grande prêtresse» Katerina Lehou, une actrice grecque, a allumé la flamme, selon un rituel à la mode antique inauguré pour les Jeux hitlériens de Berlin, en 1936.
AFP
1 / 145

A une semaine des JO-2016, le front uni des organisateurs s'est brisé: le maire de Rio a accusé le comité d'organisation, Rio2016, de «problème gravissime de gestion» du Village olympique, tandis que le feuilleton des suspensions russes reprenait au détriment de huit haltérophiles.

«Ça a été une faille inacceptable, c'est dommage, parce que c'était le coup d'envoi des JO», a lancé Eduardo Paes dans une interview au vitriol publiée vendredi dans le quotidien O Estado de S. Paulo.

«Le Village olympique était prêt et, durant les trois mois où il est passé sous le contrôle du comité organisateur, il y a eu un problème gravissime de gestion. Pendant ces trois mois, on a pénétré dans les appartements et des choses ont été volées», a-t-il accusé.

Ouvriers mécontents

«Les portes restaient à moitié ouvertes, il y a eu un manque d'attention du comité organisateur, objectivement», a-t-il poursuivi. A la remise du lotissement à Rio2016, «il ne manquait pas une cuvette de toilettes, pas une lampe. Tout cela a malheureusement été volé au long de ces trois mois».

Sollicité par l'AFP en début de matinée, le comité d'organisation présidé par Carlos Nuzman n'avait pas répondu en fin d'après-midi.

Selon plusieurs médias brésiliens, les déprédations dans le Village auraient été causées par des ouvriers mécontents des retards de leurs paiements salariaux.

630 plombiers d'urgence

Lors de son inauguration dominicale, le Village présentait des avanies dans la moitié de ses 31 immeubles (de la fuite d'eau aux toilettes bouchées par des blocs de béton), désormais toutes résorbées après le recours en urgence de quelque 630 plombiers, selon Rio2016.

La principale délégation incommodée avait été l'Australie. Et elle joue décidément de malchance car vendredi, un incendie, vite maîtrisé et sans victime, s'est déclaré dans son bâtiment. Les Australiens ont dû un temps l'évacuer, le tout «sans drame», selon leur porte-parole, Mike Tancred.

Sur le plan sécuritaire, Pékin a alerté sur le fait que les Chinois (membres de la délégation olympique, journalistes et touristes) avaient été victimes de «vols fréquents et parfois à main armée».

La Russie, point d'interrogation

Pendant ce temps-là, les délégations continuaient d'affluer vendredi, notamment certains des réfugiés qui composeront une équipe inédite, ou encore l'Espagne avec une délégation de 320 personnes.

Celle des Russes a rejoint jeudi soir un premier petit groupe arrivé dès le week-end dernier. La Russie, engluée dans un scandale de dopage, reste le principal point d'interrogation sportif de l'avant-JO.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.