VAR: Neymar et Nasser ragent, les Anglais jubilent

FootballLa star du PSG et son président ont fustigé la décision d'accorder le penalty qui a éliminé l'équipe de la Champions League, mercredi. Outre-manche, la VAR est célébrée.

L'arbitre Damir Skomina a pris une décision qui n'a sans doute pas fini de faire couler de l'encre.

L'arbitre Damir Skomina a pris une décision qui n'a sans doute pas fini de faire couler de l'encre.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La descente aux enfers du Paris Saint-Germain, achevée mercredi soir par un penalty accordé à Manchester United après examen d'une action litigieuse par les préposés à la VAR, a suscité de vives réactions. Sans surprise, une certaine amertume a émergé des rangs parisiens après une nouvelle élimination au stade des huitièmes de finale de la Champions League.

Toujours convalescent et assis en tribunes durant la rencontre, l'attaquant-vedette Neymar a réagi avec violence sur les réseaux sociaux après le coup de sifflet final, en critiquant la décision de l'arbitre slovène Damir Skomina de dicter un coup de réparation. «C'est une honte!», a martelé la star brésilienne dans une story Instagram. «Vous mettez encore quatre personnes qui ne comprennent rien au football pour regarder cette action au ralenti. Il n'y a rien! Comment le gars peut mettre la main alors qu'il a le dos tourné? Allez vous faire foutre!»

«C'est facile de siffler ça contre le PSG»

C'est sur un tir tenté par le jeune défenseur mancunien Diogo Dalot dans les toutes dernières minutes du temps réglementaire que le ballon est entré en contact avec le bras du défenseur parisien Presnel Kimpembe, amenant les responsables de l'arbitrage vidéo à interrompre le jeu pour examiner de plus près la scène. L'arbitre Skomina est ensuite lui-même venu observer la scène sur l'écran vidéo prévu à cet effet, avant de rendre son verdict et d'offrir à l'attaquant Marcus Rashford la possibilité d'inscrire depuis le point de penalty le but du 1-3, qualifiant les Red Devils.

De son côté, le président du PSG, Nasser Al-Khelaifi, penchait plutôt pour la théorie du complot: «Pour moi, il n’y a pas penalty, Kimpembe tourne la tête. Le ballon ne va pas sur le but. Je ne comprends pas, c’est si facile de prendre cette décision contre le PSG, c’est plus difficile contre d’autres clubs.» Quant à Thomas Tuchel, il s'est montré plus mesuré après la rencontre. «Je suis un très grand supporter de la VAR, a rappelé le coach allemand. De mon point de vue, quand Dalot tente le tir, j’ai vu la balle qui est partie de son pied, et avec l’effet qu’il a mis c’est sûr que ça allait aller largement au-dessus de la barre. J’avais même pas vu que ça avait touché quelqu’un. Corner, ok. Et après je vois qu’il y avait appel à la VAR. Il y a beaucoup de critères de façons de réagir, est-ce qu’il doit vraiment être puni pour ça, est-ce qu’il a bougé son bras… C’est compliqué. Avec un même argument, des gens diront non et d’autres diront oui.»

L'ex-arbitre international français Stéphane Lannoy a de son côté commenté la décision sur RMC Sport, estimant que la décision d'accorder un penalty était «sévère mais pas scandaleuse, car ce n’est pas un geste naturel de défenseur.»

«Selon la loi, c'est un penalty»

De l'autre côté de la Manche, sans surpris non plus, les sentiments allaient de la stupeur à l'euphorie devant le miracle accompli au Parc des Princes par Manchester United. Dans la presse britannique, l'usage de la VAR, réclamé depuis longtemps dans le championnat de Premier League, a été vivement salué. Sur le plateau de la chaîne BT Sport, alors que les anciens joueurs de MU Rio Ferdinand et Owen Hargreaves estimaient qu'il n'y avait pas de raison valable de siffler une faute de main, l'ancien arbitre de Premier League Peter Walton a pour sa part volé au secours de ses pairs. «Vu la façon dont Kimpembe s'est envolé, en sortant son bras, il y a penalty. Il a tourné le dos, ne prenant aucune responsabilité quant à l'endroit que vient heurter le ballon. Il s'est rendu plus grand. C'est une énorme décision, mais c'est exactement pour ça que la VAR a été introduite. Pour moi il y a faute de main. Il n'a pas cherché à enlever son bras, le ballon l'a touché et c'est penalty. C'est ainsi qu'est écrite la loi à l'heure actuelle.»

Dans tous les cas, l'action n'a pas fini de faire débat parmi les spécialistes, tout comme chez tous les amateurs de football.

Créé: 07.03.2019, 12h10

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après les frappes iraniennes sur l'Arabie saoudite
Plus...