Passer au contenu principal

Michy Batshuayi punit l’Ajax

L’attaquant belge a inscrit le seul but de la soirée et Chelsea s’est imposé 0-1 mercredi soir lors de la troisième journée de Ligue des champions

Michy Batshuayi, l'homme providentiel de Chelsea.
Michy Batshuayi, l'homme providentiel de Chelsea.
AFP

Sa première frappe, Michy Batshuay l’a envoyée haut et loin dans les tribunes d’Amsterdam. Entré à la 71e minute, le buteur de Chelsea pouvait s’en vouloir. Absolument seul face à André Onana, le Belge a gaspillé une occasion en or de donner l’avantage à ses couleurs.

Mais l’homme ne s’est pas décontenancé pour autant. Quelques instants plus tard, sur un centre en retrait venu de la gauche et des pieds de Christian Pulisic, Batshuayi ne se posait pas de questions et envoyait un plomb sous la latte. Les supporters anglais ont frissonné, de peur que le tir de leur attaquant parte à nouveau dans les nuages, mais sa reprise était cette fois-ci absolument imparable. On vivait la 86e minute et plus rien ne sera inscrit.

Une réussite cruelle pour l’Ajax, qui s’était procuré les meilleures opportunités de la soirée. Ainsi, à la 35e minute, Quincy Promes pensait avoir ouvert le score en reprenant victorieusement un tir contré d’Hakim Ziyech. L’ailier est allé célébrer son but, avant que la VAR ne le rappelle à l’ordre et le sanctionne d’une position de hors-jeu. Il s’en est fallu de quelques centimètres.

Reste que les Néérlandais ont fini par reculer, jusqu’à ne plus produire grand-chose de convaincant en fin de rencontre. Eux qui enchaînaient les victoires depuis un mois ont fini par se faire punir. Un bon rappel à l’ordre qui redistribue les cartes au sein du groupe H.

Leipzig victorieux

Dans le groupe G, le Zenit Saint-Pétersbourg pensait avoir fait le plus dur sur le terrain de Leipzig en ouvrant la marque de magnifique manière. Yaroslav Rakitskiy a pris sa chance à plus de vingt mètres sur une demi-volée parfaite. Un geste pur qui n’a toutefois pas suffi au bonheur des Russes, rattrapés en seconde mi-temps. Konrad Laimer (49e) d’abord, puis Marcel Sabitzer (59e), ensuite, sont tous les deux passés par là pour donner la victoire au cinquième de Bundesliga, qui a du même coup fêté son deuxième succès dans cette phase de groupe.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.