Ligue des champions: qui sont les trois meilleurs gardiens?

FootballThierry Barnerat, instructeur FIFA pour la formation des gardiens, donne son classement.

Gigi Buffon, 41 ans, toujours au sommet selon Thierry Barnerat. Pour son impact sur le bloc défensif.

Gigi Buffon, 41 ans, toujours au sommet selon Thierry Barnerat. Pour son impact sur le bloc défensif. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En phase d’élimination directe, comme pour ces huitièmes de finale de la Ligue des champions, plus de droit à l’erreur. Pour un joueur de champ, cela peut arriver et passer inaperçu. Pour un gardien, en revanche, la moindre boulette a toutes les chances de se transformer en but. Les portiers des seize équipes encore en lice ont donc tous une grosse responsabilité. Mais qui est le meilleur?

Une question toute simple, mais plus compliquée qu’il n’y paraît. Thierry Barnerat y répond. Depuis vingt ans, il s’est spécialisé dans l’entraînement technique des gardiens de buts. Il est l’expert de la FIFA dans ce domaine et il s’est prêté au jeu. Un jugement subjectif, mais qui se base sur plusieurs critères déterminants pour les derniers remparts des équipes. Son classement est le suivant et il explique pourquoi.


1. Gigi Buffon (PSG)

À 41 ans, l’Italien du PSG est une légende. Mais il est encore au sommet de son art pour Thierry Barnerat. «Pour deux raisons capitales, analyse le technicien. C’est sans doute le plus fort dans son impact sur le bloc défensif. À ce niveau de performance, la gestion de la profondeur de l’équipe sur les balles arrêtées est essentielle. Buffon est celui qui communique le plus avec son bloc défensif, il le place, il est entendu. Bien sûr, à 41 ans, il manque désormais un peu de vitesse, ce n’est pas le meilleur physiquement ou même techniquement. Mais il compense par son expérience et sa communication pour être le plus complet.»


2. Hugo Lloris (Tottenham)

Le Français champion du monde a 32 ans et garde la cage de Tottenham avec brio depuis sept ans déjà. «Lloris a moins d’impact sur ses défenseurs que Buffon, mais il est le plus fort dans l’anticipation, assure Barnerat. Attention: je dis bien anticipation et pas spéculation. Je parle donc de son positionnement dans l’espace au départ du ballon. Il n’est pas à un endroit parce qu’il pense que le ballon va venir là. Il y est parce qu’il y a des raisons tangibles qui l’incitent à se positionner à cet endroit. Et c’est capital.»


3. Ederson (Manchester City)

À 25 ans, il est le dernier rempart de Manchester City. Il représente l’avenir, pour City et pour le Brésil, où il est en concurrence avec Alisson (Liverpool). «Ederson est sans doute le plus fort dans l’intelligence de jeu, lance Thierry Barnerat. J’évoque ici la prise d’information. Mieux encore que Lloris, il a cette faculté à comprendre et enregistrer très rapidement toutes les infos sur le ballon et les mouvements, pour l’intégrer à son placement. Parfois, il peut même être dans la facilité et c’est là que cela peut devenir dangereux. Mais intrinsèquement, avec ses qualités techniques, il est logiquement parmi les meilleurs.»

Images: AFP.

Créé: 19.02.2019, 12h58

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.