Passer au contenu principal

L’Inter sauve un point en fin de match

Une réussite de Nicolo Barella dans les arrêts de jeu a permis aux Italiens d’arracher le match nul face au Slavia Prague (1-1).

Politano (au centre) et l'Inter ont été malmenés face au Slavia Prague.
Politano (au centre) et l'Inter ont été malmenés face au Slavia Prague.
AFP

À la fête en Serie A, avec trois victoires en autant de matches et une première place au classement, l’Inter Milan a vécu une petite désillusion pour ses débuts en Ligue des Champions.

Moyenne en première période, à l’agonie entre la 45e et la 90e, la troupe d’Antonio Conte a sauvé un point de justesse face au Slavia Prague (1-1). Les Tchèques font pourtant figure de Petit Poucet dans un groupe de la mort qui comprend également le Borussia Dortmund et Barcelone.

Les Italiens, qui ne se sont plus extirpés de la phase de groupe en C1 depuis huit ans, ont été cueillis à froid par un Slavia bien plus entreprenant en seconde mi-temps. Entré à l’heure de jeu après la blessure d’Ibrahim Traore, Jaroslay Zenely a joué le rôle de détonateur.

À la 64e, l’excellent milieu de terrain armait une frappe miraculeusement stoppée par Samir Handanovic. Sur le rebond, Peter Olayinka propulsait le ballon au fond.

Réveil dans les arrêts de jeu

Alors que la rencontre s’acheminait sur une victoire tout sauf volée par le Slavia Prague, l’Inter s’est réveillé au début des huit minutes de temps additionnel. Et quel réveil! Après un coup franc sur la latte de Stefano Senti, Nicolo Barella récupérait le ballon et trompait Ondrej Kolar (92e).

Quelques instants plus tard, le dernier rempart tchèque se faisait l’auteur d’une magnifique claquette sur une tête à bout portant du pourtant discret jusque-là Romelu Lukaku. Le Slavia se serait bien vu repartir de San Siro avec les trois points. Mais compte tenu de cette fin de rencontre complètement folle, il se contentera sans doute volontiers d’un seul.

Lyon partage l'enjeu

Dans l’autre match du début de soirée, l’Olympique lyonnais a partagé l’enjeu avec le Zénit (1-1). Les Russes ont ouvert le score grâce à Sardar Azmoun peu avant la pause. Ils ont été rejoints à la 50e minute sur une réussite de Memphis Depay, sur penalty.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.