Cinq choses à savoir sur le prochain adversaire de Roger Federer

Le Bâlois affrontera Marton Fucsovics la nuit prochaine à Melbourne. Gros plan.

Marton Fucsovics

Marton Fucsovics Image: AP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après avoir passé trois tours sans lâcher le moindre set, Roger Federer entrera la nuit prochaine dans le vif du sujet à l’Open d’Australie. En 8e de finale, le tenant du titre en découdra avec Marton Fucsovics, actuel 80e ATP. S’il est professionnel depuis 2010, ce Hongrois de 26 ans reste méconnu. Raison de plus pour zoomer sur lui… Il a lui aussi gagné Wimbledon

Amoureux fou du gazon, le natif de Nyiregyhaza peut d’une certaine manière se comparer à Roger Federer, puisqu’il a lui aussi remporté le tournoi de Wimbledon. Certes, ce n’était pas chez les adultes, mais la performance, réalisée en 2010 dans le tableau juniors, s’est inscrite parmi ses plus beaux souvenirs. Notons qu’à son palmarès figure également l’US Open de double, enlevé en 2009.

Il est mieux classé que jamais

Classé au 80e rang mondial depuis une semaine, suite notamment à sa participation à la finale du tournoi de Canberra (défaite contre Andreas Seppi), Fucsovics n’avait jamais grimpé aussi haut dans la hiérarchie de l’ATP. Il doit cette belle progression non seulement à son excellent début d’exercice 2018, mais aussi à sa bonne deuxième partie de saison 2017, qui l’a notamment vu atteindre les quarts de finale à Bâle après être sorti des qualifications, ainsi que vivre deux demi-finales en Challengers, à Genova et Orléans.

Il est devenu un héros national

Au mois de septembre dernier, le No 1 hongrois est devenu un véritable héros national en permettant à son pays d’entrer dans le Groupe mondial de Coupe Davis. Contre une Russie pourtant fort bien outillée, Marton Fucsovics a signé trois performances monstrueuses en trois jours. D’abord en battant Andrey Rublev en ouverture de week-end au bout de cinq manches, puis en portant le double aux côtés d’Attila Balasz pour dominer la paire Kravchuk/Medvedev et enfin en écrasant Karen Khachanov en trois sets afin de porter la Hongrie parmi les seize meilleures nations du tennis.

Il veut faire mieux que son coach

Entraîné par l’ancien professionnel Attila Savolt, Fucsovics rêve de faire mieux que son coach, lequel reste comme l’un des meilleurs joueurs Hongrois de l’histoire, puisqu'il était monté jusqu’au 68e rang mondial en 2002, année au début de laquelle il avait perdu au 2e tour de… l’Open d’Australie contre un certain Roger Federer. Avec son parcours 2018, Marton Fucsovics est sur la bonne voie pour doubler son entraîneur dans l’histoire.

Il est bien connu par Federer

Bien qu’il ne l’ait encore jamais affronté sur le circuit ATP, le Hongrois n’est pas un inconnu pour Roger Federer, lequel l’avait invité à partager une semaine d’entraînement au printemps dernier du côté de Zurich. Le No 2 mondial ne tarit d’ailleurs pas d’éloges au sujet de Fucsovics: «C’est un joueur talentueux, un super type, qui joue un tennis solide en fond de court et qui apprécie les surfaces rapides. Marton est un vrai bosseur, le genre de mec qui bosse autant que nous et qui mérite de jouer dans la Rod-Laver Arena. Je suis heureux de le voir en 8e de finale ici.»

Certes, mais sans doute que Federer serait moins heureux de le voir en quart…

Créé: 21.01.2018, 10h23

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.