Le Team de Cruz a une pierre dans son jardin. Il affine sa forme pour la déblayer

CurlingLes Genevois s’entraînent à Sous-Moulin. Ils ont un titre national à défendre et un ticket olympique à briguer.

Benoît Schwarz fait la promotion des Championnats de Suisse avec ses coéquipiers Peter de Cruz, Sven Michel et Valentin Tanner.

Benoît Schwarz fait la promotion des Championnats de Suisse avec ses coéquipiers Peter de Cruz, Sven Michel et Valentin Tanner. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ne seraient le fracas des pierres qui s’entrechoquent et l’incessant frottement des balais, on se croirait dans une cathédrale de glace. Ambiance monacale et studieuse à Sous-Moulin. Elle est aussi bon enfant, mais les curleurs qui s’appliquent sur la piste ne sont pas les joyeux garnements que l’on côtoie parfois au coin d’un bar, un soir de liesse. Peter de Cruz et ses potes sont là pour bosser, pour faire et parfaire leurs gammes. Inlassablement, avec le sérieux et la méticulosité qu’impose ce sport digne d’un sacerdoce. À les voir œuvrer aussi scrupuleusement, on les prendrait presque pour des enfants de cœur.

«Le niveau de base, on le maîtrise. C’est dans les détails qu’il faut mettre l’accent. En compétition, ce sont eux qui font la différence», précise le skip, heureux de pouvoir s’entraîner «à la maison», sur un billard soigneusement préparé par l’iceman de la Sapinda Arena. Durant quatre jours, les médaillés de bronze des JO de PyeongChang et des Mondiaux de Lethbridge auront affiné leurs gestes et affûté leur forme. Car l’heure n’est pas au relâchement.

«Ce n’est pas parce que l’on a raté le coche en automne que l’on a perdu notre jeu»

Dans dix jours, à Thoune, les Genevois remettront leur titre national en jeu et ils devront se montrer à la hauteur de leur réputation. Car, au vu de la situation, ce ne sera ni une formalité, ni une simple bagatelle. Au contraire, l’enjeu de ce tournoi de province n’a peut-être jamais été aussi crucial. Son vainqueur se qualifiera pour les Mondiaux de Perth, en Écosse, et il aura ainsi l’occasion de marquer de précieux points dans la bataille pour l’investiture olympique que se livrent les mousquetaires du CC Genève et leurs redoutables rivaux du Team Bern Zähringer. Malheur au perdant. «Ce sera le point d’orgue de notre saison», confirme Peter de Cruz.

En disputant en novembre dernier la finale des championnats d’Europe à Helsingborg (perdue 9-3 face à l’ogre suédois Edin), Yannick Schwaller et ses coéquipiers ont jeté une pierre dans le jardin des champions genevois. «Ils nous ont mis dos au mur», reconnaît Valentin Tanner. «Dans la course à la sélection olympique, ils ont pris les devants. On n’a plus franchement le droit à l’erreur», confirme Benoît Schwarz.

Après deux ans d’hégémonie nationale, cette concurrence nouvelle n’est certes pas pour leur déplaire. «Ça nous pousse à nous surpasser. Seulement, ça nous complique aussi la vie», grimacent-ils. Ainsi, le ticket pour les Européens s’est arraché d’un rien, au prix d’un long duel à distance lancé en été déjà. Conséquences: une saison à rallonge, un échec mortifiant, un coup au moral et une certaine fatigue mentale. «On a pris une pause et on s’est remis au boulot», narre le maçon bernois Sven Michel, tout de même présent à Helsingborg pour fêter la médaille de bronze de sa compagne Alina Pätz. Pour mieux prendre du recul, Peter de Cruz avait préféré un safari en Tanzanie et une baignade à Zanzibar!

Depuis, les Genevois ont mis les bouchées doubles, disputé plusieurs tournois au Canada, remporté la Continental Cup avec l’équipe d’Europe et enlevé la Swiss Cup en dominant au passage Yannick Schwaller et sa bande. «Sans être géniaux mais en maintenant un bon niveau de performance», note Peter de Cruz. «Ce n’est pas parce que l’on a raté le coche en automne que l’on a perdu notre jeu. C’est juste un accident de parcours qui ne remet pas en cause tout ce que l’on a réalisé jusque-là», ajoute-t-il, deux ans avant Pékin et l’espoir d’une nouvelle aventure olympique.

Créé: 28.01.2020, 18h41

Articles en relation

Le Team de Cruz rajeunit et revitalise le CC Genève

Curling Le club de Sous-Moulin reconstruit sa relève et assure son financement grâce à l’effet olympique. Son avenir a le sourire. Plus...

Le Team de Cruz se distingue à sa manière. C’est l’art du bronze

Curling Abonnés à la 3e place mondiale, les Genevois ne sont pas frustrés. «Dix équipes auraient voulu être à notre place», dit Valentin Tanner. Plus...

Le Team de Cruz gonfle son moral et fignole son art du balayage

Curling À deux semaines des Mondiaux au Canada, les Genevois ont fait le plein d’ambition en remportant le tournoi d’Aberdeen. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Selon Hodgers, les récentes votations bloqueront la construction de 20.000 logements
Plus...