Le TAS désavoue le CIO et sème la confusion avant les Jeux

DopageLa suspension à vie de 28 sportifs russes a été levée. L’avis de Denis Oswald et de Matthieu Reeb.

Dire que Denis Oswald est déçu et frustré relève de l'euphémisme.

Dire que Denis Oswald est déçu et frustré relève de l'euphémisme. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au jeu du «je désavoue le CIO», le TAS n’en est pas à son coup d’essai. Le scandale des JO de Sotchi et la tenue imminente de ceux de Pyeongchang confèrent cette fois une dimension particulière à l’événement. Le Tribunal arbitral du sport a infligé jeudi un camouflet au CIO, annulant les sanctions infligées à l’encontre de 28 sportifs russes. Parmi les 43 athlètes suspendus à vie des JO et privés de leurs résultats de Sotchi, 39 ont été entendus en janvier par le TAS lors d’une audience exceptionnelle à Genève. En filigrane se pose une question troublante, mais paradoxale qu’en apparence: la lutte antidopage ne serait-elle pas bien plus efficace sans l’activité d’une noria de juristes et d’experts?

Par la voix de Denis Oswald, membre de la commission exécutive et auteur d’un rapport sur le dopage d’état organisé par la Russie, le CIO ne masque pas sa déception. «Je suis déçu et frustré à la fois. Onze cas de manipulation d’urine ont été reconnus. Les preuves sont suffisantes», certifie le Neuchâtelois. Qui se désole: «Le TAS a fixé un niveau d’exigences de preuves trop élevé. Le doute ne suffit pas. Il ne doit pas profiter à l’accusé.»

Notre interlocuteur s’accorde un répit avant de renchérir: «J’ai de la peine à comprendre. Nous avons effectué des expériences forensiques, réuni assez de preuves convaincantes. C’est vraiment une question d’appréciation. Ce n’est pas un bon signal pour la lutte antidopage.» Le constat relève de l’évidence. Oswald et le CIO en appelleront-ils de cette décision? «Les chances de succès au Tribunal fédéral sont extrêmement limitées.»

«Cette décision ne permettra pas aux 28 sportifs dont la suspension a été levée de prendre part aux JO de Pyeongchang»

«Cette décision ne permettra pas aux 28 sportifs dont la suspension a été levée de prendre part aux JO de Pyeongchang. Ils ne sont pas invités à participer», rappelle Denis Oswald. «La décision du TAS ne signifie pas que les 28 athlètes sont déclarés innocents. Ne pas être sanctionné ne confère pas automatiquement le privilège d’une invitation.» Bonjour l’imbroglio.

Secrétaire général du TAS, Matthieu Reeb nuance le propos. «En théorie, on pourrait à nouveau statuer sur certains cas. La participation d’un athlète devra au préalable être soumise à un panel du CIO. Parmi les 28 concernés, certains ont déjà pris leur retraite.» Relation de cause à effet, la Russie récupère huit médailles, dont deux en or, et repasse ainsi en tête du tableau des médailles. Il est des tours de passe-passe qui n’empruntent rien à la magie. Alexander Legkov et Alexander Tretiakov, respectivement champion olympique du 50 km et du skeleton, retrouvent leur bien. Alexander Zubkov, le champion olympique de bob à 2, est, lui, déchu de son titre au profit de l’Appenzellois Beat Hefti.

Suspendu à vie par le CIO, Vitali Moutko s’est engouffré dans la brèche. Ami de Vladimir Poutine, le vice-premier ministre russe chargé des Sports estime que les accusations de dopage institutionnalisé contenues dans le rapport McLaren sont «démenties» par la décision du TAS. La confusion est totale.

Créé: 01.02.2018, 18h05

Articles en relation

Le CIO subit un camouflet à huit jours des JO

Dopage en Russie Le CIO ne masque pas sa déception après la décision du TAS visant des sportifs russes. La confusion règne quant à leur participation aux Jeux de Pyeongchang. Plus...

Suspension à vie de 28 sportifs russes annulée

Dopage Le Tribunal arbitral du sport a annulé jeudi la suspension à vie de 28 sportifs russes sur 43. Moscou crie victoire mais le CIO reste imperturbable. Plus...

Ces flacons qui plongent le CIO dans le doute avant les Jeux

Dopage Selon le laboratoire de Cologne, les flacons nouvelle génération utilisés pour les contrôles antidopage ne sont pas fiables. Inquiétude. Plus...

Dopage: Poutine s'excuse auprès des sportifs

Russie Le président est revenu mercredi sur le scandale de dopage qui a touché ses équipes. Plus...

Poutine: «Rodtchenkov, il faut le mettre en prison»

Affaire de dopage Tout en reconnaissant un problème de dopage en Russie, le président russe a chargé l'ex-responsable de l'antidopage russe. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Levrat quitte la présidence du PS
Plus...