Pour Sulejmani et YB, l’Europa League a une saveur particulière

Football Les Bernois entrent en lice ce jeudi contre le Partizan Belgarde, club formateur de leur No 7.

Le duel de ce jeudi soir entre YB et le Partizan Belgrade ne laisse pas Miralem Sulejmani indifférent.

Le duel de ce jeudi soir entre YB et le Partizan Belgrade ne laisse pas Miralem Sulejmani indifférent. Image: KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Non, on n’est pas encore à parler de révolution dans le football suisse, mais voir Young Boys pointer en tête de Super League avec trois unités d’avance sur le FC Bâle suffit à faire causer. Déferle en effet sur la capitale un sentiment nouveau, celui laissant croire que cette saison pourrait être celle de tous les possibles pour les «Jaune et Noir». Tiens, et si le maudit du championnat, le loser qui a vu tous les trophées lui échapper depuis plus de trente ans, poursuivait sur sa lancée et mettait un terme au règne rhénan? Le conte, c’est sûr, serait beau. Et nul doute que les regards portés sur les YB changeraient. Chez nous mais aussi hors de nos contrées.

Reste qu’avant de rêver à un titre national qui apparaît encore bien lointain aujourd’hui, les «jeunes garçons» peuvent déjà gagner en notoriété cet automne en s’offrant une grande épopée en Europa League. Plongés qu’ils sont dans un groupe à leur portée, ils s’attaquent au premier morceau de leur aventure, ce jeudi face au Partizan Belgrade (19 h).

Un morceau à la saveur particulière pour le meneur de jeu bernois Miralem Sulejmani qui, avant d’exploser aux Pays-Bas puis de passer (sans convaincre) par Benfica, a été formé chez les rivaux de l’Etoile Rouge. Autant dire que la rencontre de tout à l’heure ne laisse surtout pas indifférent celui qui rêvait, enfant, de porter un jour le tricot noir et blanc.

«Au début, alors que je jouais dans un petit club (ndlr: le BSK Batanjica), mon père ne voulait pas que je rejoigne l’Académie du Partizan, expliquait récemment le No 7 au site Internet d’YB. Mais ensuite, j’ai eu l’autorisation d’y aller et j’ai vécu de très beaux moments là-bas. Le Partizan dispose de l’une des plus grosses académies d’Europe. J’ai eu la chance d’y rencontrer des gens super, qui m’ont beaucoup appris, et ce pas uniquement en termes de football.»

Or, c’est bien ce qu’il a dans les pieds que le Serbe va devoir exposer face à ses compatriotes pour que Young Boys, éliminé en play-off de la Ligue des champions, puisse entrer de plain-pied dans cette C3. Les absences de Loris Benito, Leonardo Bertone et Guillaume Hoarau sont forcément préjudiciables, mais le collectif d’Adi Hütter doit pouvoir les compenser. Les solutions ne manquent pas avec Djibril Sow, Christian Fassnacht, Roger Assalé, Jean-Pierre Nsame et… Sulejmani! S’il entend retrouver un peu de mordant après un début de saison mi-figue mi-raisin, l’ex-joueur de l’Ajax Amsterdam a devant lui le match idéal.

En face, il faut le dire, le Partizan n’a pas autant d’arguments à exposer. A l’inverse de leur camarade Zoran Tosic, Nemanja Antonov (ex-GC) ou Everton Luiz (ex-Lugano et Saint-Gall) ne passent pas pour des foudres de guerre. YB a donc de la place pour passer. Et Miralem Sulejmani, qui rêve sans doute encore davantage d’un retour en équipe nationale que d’un titre avec son club, aura à cœur de s’illustrer. Pour que la saveur soit doublement particulière.

Lugano joue son 1er match en Israël, face à Hapoël Beer-Sheva (21 h 05)

(TDG)

Créé: 13.09.2017, 22h57

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

De nombreux morts dans un attentat en Egypte
Plus...