Timothé Cognat, une arme de plus pour Servette

FootballÀ 21 ans, prêté à Servette par l’OL, le Français est l’une des révélations de la saison. Un poison pour Lausanne lors du derby de ce soir (20h)?

Timothé Cognat est l'une des révélations de la saison de Challenge League.

Timothé Cognat est l'une des révélations de la saison de Challenge League. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À se focaliser uniquement sur Miroslav Stevanovic, Lausanne ferait une grossière erreur. À Servette, le danger peut venir de partout. Et aussi des pieds d’un jeune Français de 21 ans qui est l’une des révélations de la saison. Timothé Cognat est arrivé l’été passé à Genève sans faire de bruit, grâce aux contacts de Gérard Bonneau, le nouveau patron du recrutement des Grenat, après avoir fait des merveilles à Lyon. Justement, c’est donc l’OL qui a prêté ce milieu de terrain au Servette FC. Une belle trouvaille.

Cognat, capitaine de la France M17 championne d’Europe en 2015, a vite montré de quoi il était capable. Technique largement au-dessus de la moyenne, intensité dans les courses, vision du jeu, sens du dribble: s’il était déjà plus précis à la finition, il ne serait pas en Suisse. Mais c’est pourtant là qu’il s’est signalé tout au long de la saison.

«Je me plais toujours plus à Genève, lance-t-il. Une belle ambiance dans l’équipe, une belle ville, une opportunité de fêter une promotion. Ce serait une belle histoire. Mais il faudra se battre jusqu’au bout.» A commencer par ce derby contre Lausanne. «C’est déjà le troisième match contre Lausanne, j’ai bien compris ce que représentait ce derby ici, précise-t-il. Je sais que cette rencontre est particulièrement attendue par les supporters. Nous, sur le terrain, nous devrons faire le job, en visant la victoire. Sans surjouer. Nous avons de l’avance au classement sur les Vaudois, c’est bien, mais tout peut aller très vite dans les deux sens en football. Alors il faut rester concentrer.»

Milieu axial de prédilection, véritable No 8 polyvalent, Cognat est la solution choisie par Geiger sur le flanc gauche. Une position excentrée qui s’accompagne parfois, en cours de match, d’un replacement au centre. «Je me suis bien adapté, assure le Français. Ce n’est pas toujours simple de passer de la gauche au centre pendant une partie, mais si le coach me demande de le faire, c’est qu’il pense que j’ai les qualités pour. Donc ça me va.»

Après avoir signé un contrat pro de trois ans avec Lyon l’été passé, Cognat avait aussitôt été prêté une saison au Servette FC, dans la foulée. Et si les Grenat devaient évoluer en Super League la saison prochaine? Le jeune Français poursuivrait-il l’aventure ici? Cela semble être dans les plans de Bonneau que d’en discuter avec Lyon, le moment venu. Et le joueur, qu’en pense-t-il? «Mon objectif a toujours été de jouer au plus haut niveau, explique-t-il. La Ligue 1 ou la Super League en font partie. Donc on verra, de mon côté j’intégrerai avec plaisir la Super League. Ou la Ligue 1.»

Créé: 03.04.2019, 15h22

Articles en relation

Servette peut compter sur la mémoire de Routis

Football En 2011, il a vécu la promotion avec les Grenat. Il sait bien que Servette était revenu de nulle part. Alors il reste sur ses gardes et avertit ses coéquipiers. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...