Solide et efficace face à Aarau, Servette tient son match référence

Football Les Grenat ont sans doute profité d’un adversaire fébrile (3-0) mais ils ont contrôlé la rencontre de bout en bout.

Sur un service d’Alphonse, Sébastien Wüthrich marque le 2-0 seul devant Deana.

Sur un service d’Alphonse, Sébastien Wüthrich marque le 2-0 seul devant Deana. Image: ERIC LAFARGUE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Après un début de saison moins inquiétant sur le plan comptable que sur celui du jeu présenté, Servette attendait un match plein, une rencontre capable d’asseoir les ambitions grenat sans fragilité. Les Genevois ont trouvé ces assurances contre Aarau. L’opposition argovienne n’était sans doute pas folichonne, mais enfin, pour avoir largement dominé les débats et inscrit trois buts, Servette s’est offert le droit de sourire avant les prochaines échéances. Quatre victoires, deux nuls, aucune défaite et une forme de dynamique qui s’installe, c’est bon pour le moral et c’est la preuve que le vilain champignon qui fait le malheur de la pelouse du Stade de Genève n’a pas rongé les idées servettiennes.

Avant une trêve internationale de quinze jours, il fallait bien ça: ce match solide et maîtrisé, histoire de travailler dans la sérénité. Servette enchaînera ensuite trois moments de vérité, avec la venue de Schaffhouse le 10 septembre, la Coupe contre Lucerne le 16 et le déplacement à Neuchâtel le 20. Les assurances qui se sont esquissées contre un Aarau vite gêné aux entournures seront précieuses pour ces trois rencontres-là, avec un Servette qui doit encore monter en puissance.

Ils parlent le même langage

Mais les choses semblent se mettre gentiment en place. Pour preuve cette première période totalement contrôlée par les Grenat. Pas de quoi crier au génie dans l’ensemble, mais la performance collective laissait transparaître des certitudes dans le jeu que les Argoviens ne parvenaient pas à enrayer. Dans leur système à trois défenseurs, les hommes de Jurendic ouvraient des espaces sur les côtés qui allaient faire le bonheur des Genevois. Et de deux hommes en particulier: Alphonse et Wüthrich. Si Servette n’a toujours pas trouvé de remplaçant à Nsame, il peut s’appuyer sur l’intelligence de jeu d’Alphonse. C’est lui qui, après avoir récupéré le ballon dans les pieds de Perrier, devait lancer Wüthrich. C’est encore lui qui, après avoir mystifié Corradi sur la gauche, brossait un extérieur du pied pour le même coéquipier. Ces deux-là s’entendent comme larrons en foire, techniquement au-dessus du lot, ils parlent le même langage.

Sur la première passe, Wüthrich se fendait ainsi d’un contrôle en contre-pied qui lui permettait d’expédier une frappe du gauche dans le petit filet; sur la deuxième offrande, il héritait d’un ballon parfait dans les cinq mètres, conclusion simple pour le 2-0. Malin, Alphonse explore un autre registre que Nsame, il décroche ou se décale souvent pour faire profiter les siens de son sens du jeu et de la passe. Malin aussi, Wüthrich sait «sentir» ces transitions et prendre l’espace laissé libre devant lui. Le Français est assurément un pion essentiel dans la création, le Neuchâtelois l’est aussi et le sera de plus en plus en sa qualité de No 10 qui sait marquer. On aurait d’ailleurs aimé le voir au-delà de la 68e, quand Kodro décidait de le remplacer par Willie, même si ce dernier devait inscrire le 3-0 d’un beau tir enroulé, sur une passe de l’inévitable Alphonse.

Réglages à l’ordre du jour

Il n’en demeure pas moins que les Servettiens ont toujours besoin d’un vrai buteur, qui pourra offrir des solutions supplémentaires et assurer une menace constante sur les longs ballons verticaux. Il faudra aussi s’assurer d’un peu plus de fluidité sur les côtés, on pense aux apports nécessaires de Le Pogam, de Lang ou de Miroslaw Stevanovic. Mais personne ne fera la fine bouche. Ce sont justement les réglages qui seront à l’ordre du jour pour les prochains quinze jours, avant les trois matches capitaux que l’on sait.


Alexandre Alphonse: «Ça fait du bien»

Trois buts de Servette dans le jeu, trois passes d’Alexandre Alphonse: à 35 ans, l’attaquant est plus présent que jamais. Et heureux comme s’il avait inscrit les buts lui-même. «Marquer ou faire marquer, c’est la même joie pour moi», rayonnait-il. C’est notamment son entente avec Sébastien Wüthrich qui a fait merveille face à Aarau. «Nous essayons d’être proche l’un de l’autre, explique-t-il. Si je décroche, il peut prendre la profondeur et se trouver au bon endroit, cela offre des solutions. Les automatismes se mettent en place, nous avons aussi des possibilités sur les côtés qui nous permettent de combiner. Et de moins dépendre d’un seul buteur, comme c’était le cas avec Nsame. Mais il manque encore un profil différent devant, justement dans ce style, pour les longs ballons.»

Servette a-t-il disputé là sa meilleure rencontre de la saison, est-ce le match référence qu’il attendait? «C’est vrai que les deux seules occasions d’Aarau proviennent d’erreurs de notre part, souligne Alphonse. Sinon, il n’y a pas eu le moindre danger. Alors oui, c’est bien d’être solide, de contrôler un match. Cela donne de la confiance, ça fait du bien. Mais je sais aussi qu’Aarau est une équipe qui doute, parce qu’il y a eu pas mal de bouleversement dans le club ces derniers temps. Alors cela nous a sans doute un peu facilité la tâche.»

Restent les trois échéances qui attendent Servette après la pause internationale (Schaffhouse, Lucerne en Coupe et Xamax). «Et ces trois matches apporteront des réponses», assure Alphonse. Il faudra attendre quinze jours pour savoir lesquelles. D.V. (TDG)

Créé: 25.08.2017, 23h31

Servette - Aarau 3-0 (2-0)

Stade de Genève, 2388 spectateurs.

Arbitre: M. Gut.

Buts: 16e Wüthrich 1-0; 31e Wüthrich 2-0; 73e Willie 3-0.

Servette: Frick; Sauthier, Sarr, Mfuyi (83e Nathan),
Le Pogam; Fabry, Cespedes; M. Stevanovic, Wüthrich (68e Willie), Lang; Alphonse (77e Imeri).

Aarau: Deana; Corradi, Siegfried (79e Ciarocchi), Thaler; Perrier; Thrier, Hammerich, Paulinho (65e Tasar), Mehidic; Rossini (65e Josipovic), Léo.

Avertissements: 21e Sauthier (antijeu), 67e Tasar (jeu dur), 86e Willie (antijeu).

Challenge League

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

De nombreux morts dans un attentat en Egypte
Plus...