Servette fait tomber le leader

FootballLes Genevois ont battu Wil au Stade de Genève (2-0) dimanche.

Les Servettiens fêtent l'ouverture du score de Wüthrich à la 38e minute.

Les Servettiens fêtent l'ouverture du score de Wüthrich à la 38e minute. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Servette n’aura pas à chasser les fantômes durant la trêve. Après avoir concédé trois égalisations rageantes et égaré six points lors des trois derniers matches, les Grenat ont profité de la venue du FC Wil pour se rassurer. Ils savent tenir un résultat, même contre le leader de Challenge League. Même si leurs belles intentions ne trouvent pas tout de suite leur récompense. Après un premier quart d’heure mené tambours battant, les Grenat ont en effet semblé chercher un deuxième souffle. Wil en a profité pour sortir la tête de l’eau et le leader aurait pu glacer le Stade de Genève si Lombardi (20e) puis Silvio (30e) s’étaient montrés plus cliniques face à Frick. Stérile lors de son temps fort initial, Servette allait alors transformer ce temps faible en moment décisif. Alexandre Alphonse aurait pu être l’homme de l’ouverture du score, à la réception d’une magnifique ouverture de Roullier (33e). Mais c’est finalement Sébastien Wüthrich, surgissant de l’arrière pour smasher de la tête un centre parfait de Stevanovic (38e), qui permettait aux Genevois de rejoindre la mi-temps avec un but d’avance. Toujours dominateurs mais pas vraiment sereins, les hommes d’Alain Geiger ont rejoué après le thé la partition crispante de leur début d’automne. La possession du ballon, plusieurs énormes occasions mais ce but de la sécurité qui toujours se refuse à tomber. Il y eut d’abord cette parade miraculeuse de Kostadinovic devant Alphonse (56e) puis ce face-à-face mal négocié par Schalk (68e) et enfin ce tir sublime de Severin qui touchait deux poteaux saint-gallois (84e). Dans les arrêts de jeu, Wil était donc encore dans le match. Heureusement pour les Grenat, le tir en pivot de Niaf Hefti trouvait les gants de Frick (91e). La fin de l’histoire? Un dernier coup franc pour les visiteurs repoussé par la défense servettienne et Alexis Antunes qui s’en est allé marquer dans le but vide (90+5e). (nxp)

Créé: 07.10.2018, 18h10

SERVETTE FC – FC WIL 2-0 (1-0)

Stade de Genève, 2600 spectateurs.
Arbitre: M. Piccolo.

Buts: 39e Wüthrich 1-0, 90+5e Antunes 2-0.

Servette FC: Frick; Sauthier, Sarr, Rouiller, Severin; Stevanovic (88e Mfuyi), Cespedes, Imeri; Wüthrich (73e Cognat); Alphonse (80e Follonier), Schalk (90e Antunes). Entraîneur: Alain Geiger.

FC Wil 1900: Kostadinovic; Rahimi, Havenaar, Von Niederhäusern; Gonçalves (67e Hefti), Zé Eduardo, Breitenmoser (69e Scholz), Schäppi; Lombardi (86e Savic); Audino, Silvio. Entraîneur: Konrad Fünfstück.

Avertissements: 28e Gonçalves (faute sur Severin), 56e Wüthrich (faute sur Kostadinovic), 74e Cespedes (faute sur Zé Eduardo), 94e Severin (antijeu).

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Brexit: Theresa May à Bruxelles
Plus...