Un Servette sans âme s’incline à Chiasso

FootballLe leader de Challenge League était bien parti. Mais il s'est fait rattraper, puis dépasser par le club tessinois.

Le gardien servettien Jeremy Frick est battu, Chiasso égalise par Miloslavljevic.

Le gardien servettien Jeremy Frick est battu, Chiasso égalise par Miloslavljevic. Image: Eric Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’était le meilleur scénario, c’est devenu le pire. Servette a ouvert le score très tôt par accident, profitant d’une bourde défensive de Chiasso, cette passe en retrait que Schalk avait devinée pour se faufiler entre Martignoni et son portier et dévier dans le but.

Le leader de Challenge League menait au score et à ce moment, en se montrant solide et tranchant dans ses transitions offensives, il avait déjà en main toutes les cartes pour faire le malheur des Tessinois. Mais c’est tout le contraire qui a pris forme sous le crachin qui baignait le stade Riva IV, avec la 4e défaite de la saison pour les Grenat.

Ce Servette sans idée, sans percussion, a fait preuve d’une fébrilité qui a laissé les Chiassesi prendre confiance. Le jeu des Tessinois était pourtant simple: un 5-3-2 qui se transforme en flèche très rapidement, vers l’avant, quand les deux hommes de couloir montent d’un cran. Une seule occasion pour les Grenat à part le cadeau initial, ce tir de Schalk, le seul Genevois vraiment impliqué offensivement et défensivement; plusieurs chances pour Chiasso, avec des centres, des tirs.

L’inévitable aura eu lieu deux fois avant la pause, sans que cela ne soit volé. L’égalisation d’abord par Miloslavljevic, d’une frappe pure, sur une remise de Pollero de l’intérieur des 16 mètres ou les Grenat étaient déjà dépassés. Le 2-1 ensuite, avec le cadeau du début rendu bêtement par Mfuyi, qui contrôle mal, avant de tenter une passe qui sera contrée, laissant Guidotti filer pour fusiller Frick. Geiger sortira Mfuyi, lançant Iapichino pour passer du 4-4-2 dans une sorte de 3-5-2.

Chiasso tenait son os. S’il y avait un peu de mieux, c’était bien parce que les hommes de Manzo avaient reculé pour former une muraille sur laquelle les Grenat se sont cassé les dents. Bien sûr, les absences de Routis, Cognat et Sauthier ont pesé lourd. Mais la réalité, c’est que Servette est encore très loin en 2019 de ce qui faisait sa force fin 2018. Il a raté une occasion en or de prendre le large au classement et a grillé un joker.

Lausanne et Wil restent à neuf points, mais avec un match en moins. Les Servettiens doivent vite se reprendre, parce que ce qu’ils montrent depuis la reprise, malgré la victoire sur Vaduz il y a une semaine, est insuffisant pour un candidat à la promotion. D’autant plus avec la blessure de Kone, sorti en se tenant la cuisse à la 56e minute.

Chiasso - Servette 2-1 (2-1)

Riva IV: 480 spectateurs.

Arbitre: M. Erlachner.

Buts: 9e Schalk 0-1; 32e Miloslavljevic 1-1; 40e Guidotti 2-1.

Chiasso: Mossi Ngawi; Padula, Perico, Martignoni, Alessandrini, Bahloul (75e Ajeti); Milosavljevic, Charlier (56e Giorno), Guidotti; Milinceanu (74e Manicone), Pollero (66e Josipovic).

Servette: Frick; Sarr, Mfuyi (46e Iapichino), Rouiller, Séverin; Cespedes (77e Duah); Stevanovic, Wüthrich (66e Alphonse), Imeri; Schalk, Kone (56e Chagas).

Créé: 10.02.2019, 16h37

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...