Servette s’accroche à ses espoirs. Mais peut-il encore revenir sur Xamax?

FootballAvant la venue d’Aarau, ce samedi (19 heures), des experts se penchent sur le cas Grenat après une reprise ratée.

Pour Gérard Castella, à Neuchâtel les Servettiens ont manqué le coche. Et tout est très compliqué désormais.

Pour Gérard Castella, à Neuchâtel les Servettiens ont manqué le coche. Et tout est très compliqué désormais. Image: Eric Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«On n’y croit pas par obligation, on est tous persuadé que c’est encore possible.»

L’affirmation de Christopher Mfuyi raconte l’histoire d’un vestiaire accroché à ses espérances de promotion. Mais si la foi déplace des montagnes, peut-elle ébranler un Xamax qui semble inamovible? C’est toute la question. Plusieurs experts se sont penchés sur le cas Grenat. Servette voulait tout bousculer sur son passage en 2018? Il en est à deux nuls et une victoire pour trois buts marqués seulement, tous sur balles arrêtées. Insuffisant pour le moment.

De plus, «Micha» Stevanovic, le meilleur Servettien avec Sauthier, est blessé en plus d’être suspendu pour le match de ce samedi contre Aarau (19 heures). Autant dire que rien ne semble simple pour Servette.

La foi de Meho Kodro

Qu’en pense Meho Kodro, l’entraîneur grenat? Il entretient la flamme. «Je vois une équipe plus mature qu’il y a quelques semaines ou quelques mois, assure-t-il. Ce que je note, c’est que sur les trois premiers matches, nous avons tiré 49 fois au but, 29 envois étaient cadrés et nous avons obtenu 29 corners. Ce sont des chiffres. On peut toujours avoir un regard subjectif, mais ça, ce sont des statistiques. Il est certain que cela semble compliqué pour nous. Mais il peut y avoir des surprises, Xamax peut baisser d’un cran. Alors même si cela peut étonner, je dis que nous avons notre destin entre nos mains. Parce que le foot, ce n’est pas des mathématiques.»

Kodro veut y croire. Il ne peut en être autrement d’ailleurs. Mais pour qui regarde Servette depuis l’extérieur, la tendance est sensiblement différente. En réalité, e principe mathématique cher à l’entraîneur servettien, se retourne presque contre lui.

Les experts à la barre

«Non, Servette n’a plus son destin entre ses mains, tranche Bernard Challandes. Et je vais même plus loin: le problème de Servette, ce n’est pas Servette, c’est Xamax. Tout est toujours possible, on trouvera les exemples qu’il faut, mais les Neuchâtelois affichent une maturité, une sérénité, une confiance, un tel vécu positif, que je ne vois pas comment ils pourraient s’effondrer, ni comment Servette, souvent irrégulier, serait capable de pratiquement tout gagner jusqu’à la fin.»

Comme Bernard Challandes, Matteo Vanetta était présent à la Maladière lundi soir et il connaît bien la maison grenat. «Si Servette arrive à revenir au classement, ce sera grâce à… Xamax. Mais les performances des Neuchâtelois sur les deux dernières saisons montrent qu’il ne faut pas compter sur un fléchissement. Cela dit, il y a toujours une chance. Mais Servette doit montrer qu’il peut la saisir. La blessure de Micha Stevanovic va peut-être permettre de repositionner certains joueurs qui jouent presque contre nature. On peut penser à Lang, qui a montré par le passé qu’il pouvait être performant devant, à deux. Ou à d’autres. À un moment, il faut afficher ses ambitions. C’est bien beau de déborder, de centrer, mais il faut du monde dans la boîte comme on dit. Trois ou quatre joueurs.»

Gérard Castella ne dit rien d’autre. «Servette a manqué le coche de faire douter Xamax, lance-t-il. C’est dommage, il fallait jouer la «gagne» à fond et je n’ai pas senti ça. Maintenant, c’est compliqué…»

Servette en est là: accroché à ses espoirs, qui sont chimères pour d’autres. C’est justement ce qui fait la beauté d’une destinée. Encore faut-il, au-delà d’y croire, inscrire ses espérances dans le réel. Après tout, Servette n’a plus rien à perdre. (nxp)

Créé: 23.02.2018, 17h34

En direct du vestiaire

Le match Servette-Aarau, Stade de Genève, coup d’envoi à 19 h.

L’effectif Servette est privé de Le Pogam, Sarr et Busset, blessés. Alphonse et «Micha» Stevanovic sont suspendus. Double peine pour ce dernier: il est de plus blessé et devrait être absent du groupe durant deux à quatre semaines en raison d’une entorse (ligament touché) à la cheville gauche.

Le contexte Les Servettiens ont mal commencé l’année 2018: deux nuls (Chiasso et Xamax) pour une seule victoire (Schaffhouse) et trois petits buts marqués sur balles arrêtées. C’est insuffisant. Ils doivent commencer une série et la venue d’Aarau doit la lancer. De leur côté, les Argoviens restent sur un succès 4-1 contre Chiasso, facilité il est vrai par l’expulsion de Ceesay dès la 25e minute (deux jaunes). Un Ceesay, buteur contre Servette, qui sera donc suspendu contre Xamax lundi soir. La baraka neuchâteloise jusque dans les détails…

Le retour de Mfuyi Sally Sarr s’étant blessé (ischio-jambier) à Neuchâtel, cela permet à Mfuyi de retrouver sa place, lui qui revient justement de blessure et qui a raté les deux derniers matches. «Je suis bien physiquement, à 100%, à disposition, explique-t-il. Après, c’est toujours plus simple pour la confiance quand tu peux aligner les rencontres.»

Le Pogam sur le départ Même s’il sera bientôt remis de sa blessure, le Français, comme prévu, devrait quitter Servette à la fin de cette saison. Les négociations pour une éventuelle prolongation sont toujours au point mort. Dommage: les Grenat perdent là un latéral gauche de qualité. D.V.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...