Servette reprend avec Braizat, mais attend encore Djurovski

FootballLes Grenat ont retrouvé le terrain ce lundi pour la reprise de l’entraînement. Situation, ambitions: le point.

Le ciel s’est mis au bleu pour la reprise de l’entraînement des Servettiens, emmenés par Vitkieviez, Hasanovic, Doumbia et Vonlanthen.

Le ciel s’est mis au bleu pour la reprise de l’entraînement des Servettiens, emmenés par Vitkieviez, Hasanovic, Doumbia et Vonlanthen. Image: Eric Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour des Servettiens impatients de retrouver le terrain, la journée a commencé à la Praille. Les Grenat avaient rendez-vous à dix heures au Stade de Genève, ce lundi, convoqués pour une séance qui a mêlé les bons vœux d’usage, le rappel des priorités sportives et un éclaircissement sur la situation à la tête de l’équipe. Il est vrai que depuis fin octobre, quand Cooper a filé à l’anglaise à Wil, Servette se cherchait un entraîneur.

Secret de Polichinelle, le vœu des dirigeants genevois est clair: ils souhaiteraient mettre en place un duo, une collaboration intéressante qui met en scène Anthony Braizat et Bosko Djurovski. Mais la réalité administrative freine cet élan. Parce que Bosko Djurovski, extracommunautaire, attend toujours un permis de travail, à tout le moins une autorisation d’exercer. Servette a donc expliqué tout cela aux joueurs, dans les entrailles du stade, en présence de Djurovski, de tout le staff technique, des dirigeants comme Alain Studer, Constantin Georges, et aussi de Michel Pont.

En attendant Bosko…

Aucun tour de passe-passe. C’est Anthony Braizat qui a été officiellement nommé entraîneur de la première équipe et c’est d’ailleurs lui qui a dirigé le premier entraînement de 2016, à Balexert, après cette réunion. Le brave Djurovski n’a pas accompagné les joueurs à Balexert. Inutile de susciter des tensions au moment où Servette tente d’obtenir un permis pour le technicien. Le SFC montre patte blanche, Bosko Djurovski se fait donc discret.

Dans les faits, rien d’étonnant. Comme nous l’avions déjà laissé entendre, avec Braizat nommé auprès de l’ASF comme entraîneur principal, Servette pourrait par la suite, si la situation se débloque pour Djurovski, nommer ce dernier manager général. A charge ensuite pour les deux hommes de s’entendre dans leur collaboration à la tête de la première équipe, ce qui ne semble pas poser de problème.

Reste le cas où le blocage administratif s’installerait pour de bon. Dans cette hypothèse, alors Servette aurait au moins déjà un entraîneur nommé – Braizat – et devrait peut-être attendre la promotion en Challenge League, l’objectif du printemps, pour former le duo. Si c’est encore possible, si Djurovski n’est pas parti ailleurs d’ici là.

En attendant, la volonté de la direction grenat est claire. «Nous souhaitons travailler avec Bosko Djurovski, assure le directeur général Constantin Georges. Mais cela ne pourra se finaliser que lorsqu’il aura un permis de travail. Pour le reste, les choses sont claires: Anthony Braizat a été nommé et est en charge de la première équipe.»

Le désormais ex-entraîneur des M16 Servettiens devrait donc parapher le contrat qui l’attend, tout est déjà prévu. Et les dirigeants poursuivent leurs démarches afin d’obtenir un permis de travail pour Djurovski.

C’est à Balexert que les Grenat se sont ensuite déplacés pour retrouver le terrain et le ballon. Ils étaient 18 sur la pelouse synthétique, dont un certain… Patrick Baumann. Le héros de la promotion en 2011, sans contrat, a répondu favorablement à un coup de fil de Braizat. Courtisé par Orange County (le club de Crettenand aux Etats-Unis), il est là pour la forme et… aussi en test.

Priorité: un latéral gauche

Pour le reste, Servette se cherche surtout un latéral gauche, comme prévu. Des pistes sérieuses existent. L’arrivée d’un attaquant pourrait aussi devenir d’actualité.

Un seul objectif derrière toutes ces déclarations d’intention: la promotion au printemps. Pour cela, Servette devra faire bien mieux que lors de la première phase. Il reste treize matches aux Grenat, actuellement deuxièmes à la différence de buts derrière Cham, pour asseoir enfin leur autorité sur la Promotion League. Ils en ont largement les moyens. A Braizat, avec ou sans Djurovski à ses côtés, de faire le nécessaire. Lui aussi a les moyens techniques, par le jeu qu’il prône, de réussir.


Braizat: «Je veux du jeu»

Anthony Braizat, vous êtes désormais à la tête de la première équipe du SFC. Mais sans Bosko Djurovski pour le moment…

Oui, nous fonctionnons avec Adam Owen et Daniel Blanco, en attendant Bosko, qui n’a pas encore reçu le feu vert administratif.

Vous avez été inscrit comme entraîneur en chef, c’est votre première expérience à la tête d’une équipe professionnelle et tout le monde n’attend qu’une chose, la promotion. Vous sentez-vous sous pression?

Même pas. C’est bizarre, mais ce n’est pas cas. Je connais le groupe, ses qualités, je sais où je veux aller avec, dans le jeu et l’implication de chacun. Tous connaissent mon exigence et j’ai confiance.

Quel a été votre premier message aux joueurs?

Qu’il nous reste treize matches, autant de rencontres de Coupe. Mais qu’il ne faut pas avoir peur, parce que nous allons bien travailler ensemble, notamment au travers d’une longue préparation de huit semaines. Par conséquent, il faudra aller crescendo, pour être prêt le 5 mars, le jour de la reprise du championnat.

On connaissait la méthode Cooper, stricte, ce qui se ressentait sur le terrain. Quelle sera votre philosophie de jeu?

Je veux un football offensif, avec du surnombre dans la dernière zone, pour avoir des solutions face à des équipes qui nous attendent. Le 4-3-3 m’intéresse, le 4-2-3-1 aussi. Mais je veux surtout que tous les joueurs aient de la liberté, pour offrir des solutions. Sans négliger la solidité défensive, bien sûr. Je veux du jeu, avec une idée commune dans le groupe. Avec du mouvement et du dynamisme aussi.

Et avec Kutesa, qui reviendra de sa préparation avec Bâle dès février, pour quatre mois…

Oui, c’est un élément important, comme tous les joueurs du groupe.

D.V. (TDG)

Créé: 11.01.2016, 18h08

Articles en relation

Servette a quelques détails à régler pour bien débuter 2016

Football Djurovski attend encore un feu vert administratif, des renforts sont programmés et Kutesa part… mais reste. Plus...

Servette favorable à un duo Djurovski-Braizat

Football L’ex-joueur Grenat devrait reprendre la première équipe avec, à ses côtés, Braizat, un homme de la formation. L’idée fait sens Plus...

Les petits Grenat sortent de l’Europe la tête haute

Football Les M19 de Servette ont tutoyé l’exploit en Youth League. Ils menaient 2-0 à Anderlecht, avant que les Belges ne marquent deux fois Plus...

Baumann est là!

Surprise à Balexert: Patrick Baumann, auteur de deux des trois buts de la promotion en Super League, le 31 mai 2011, est présent! Sans contrat, il vient s’entraîner avec son ex-club, après avoir joué cet automne avec YF Juventus.

«YF Juve me veut encore, Cham aussi, souffle Baumann. Mais je suis en contact avec Orange County, aux Etats-Unis. Ce serait un rêve de jouer en pro là-bas.»

Il va déjà effectuer un examen médical à Genève, Servette pouvant être intéressé par son profil. Baumann devrait ensuite s’envoler vers Los Angeles, où un test l’attend du 16 au 23. Et si Servette, rassuré après la visite médicale, faisait le forcing? Alors Baumann devrait trancher si Orange County le veut. «En tout cas, entre Cham, YF Juve et Servette, la question ne se pose même pas, je serais Grenat si on me veut. Mais entre les USA et Genève, il faudrait voir…» D.V.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Assemblée du PLR sur l'affaire Maudet
Plus...