Servette peut souffler, mais son manque d’idées reste préoccupant

Football Le jeu servettien est encore en rodage, mais les Grenat ramènent un succès précieux de Winterthour.

Sous le regard de Lang, Willie devance Stettler pour aller marquer le 0-2.

Sous le regard de Lang, Willie devance Stettler pour aller marquer le 0-2. Image: ERIC LAFARGUE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La clameur a été entendue dans toute la tribune de la Schützenwiese. Le board servettien (Didier Fischer, Constantin Georges et Alain Studer) s’est levé comme un seul homme lorsque William Le Pogam a enfin trouvé le chemin des filets du but à la 85e minute hier soir. Mais le soulagement que cela traduisait en disait long sur la peine éprouvée par les Grenat à se débarrasser de Winterthour.

Pourtant, les Zurichois sont tout sauf des foudres de guerre. Leurs individualités sont inférieures à celles des Genevois. Mais voilà, la somme des parties n’est pas forcément égale à la valeur d’un collectif. Au contraire. Le football a ça d’holiste qu’une équipe avec des idées claires peut faire beaucoup de mal à celle qui n’en a pas. Et le Winterthour de Romano affiche des principes bien assimilés.

Erreurs techniques

Un exemple? Avec son 3-1-4-2, il insiste avec une relance très courte, qui part du gardien, avec les défenseurs occupant toute la largeur du terrain. Avec Ljubicic en soutien, le schéma est précis: profiter de la supériorité numérique en zone 1 pour créer le décalage et avancer rapidement. Le piège tactique de Winterthour était bien tendu, entraînant nombre de situations périlleuses. Fort heureusement pour les Grenat, cela n’a jamais été jusqu’au bout.

Mais la cage gardée inviolée par Gonzalez ne rend sûrement pas Servette irréprochable. Ambitionner d’être promu est louable, mais il faut y mettre les moyens. Et cela ne passe pas que par un portefeuille qui se vide. Il faut aussi des intentions de jeu. Que celles-ci soient modernes ou désuètes, peu importe, cela ne nourrit que les débats d’idées. Problème: ce Servette-là en affiche encore trop peu. On distingue bien une volonté d’aller très vite à la récupération du ballon, mais celle-ci est trop souvent contrecarrée par de regrettables erreurs techniques. Alors on souhaiterait plus d’activité sur les attaques placées.

Cela présuppose une bonne relance depuis l’arrière. Aussi solides soient-ils (et c’est peu de le dire), tant Sarr que Mfuyi peinent dans ce secteur. Alors Servette a encore trop souvent tendance à chercher la solution par les airs.

Reste que Winterthour n’est pas dernier pour rien. Et leurs principes louables sont vite défiés par l’exigence physique qu’ils imposent. «En seconde période, ils étaient fatigués et nous ont laissés quantité d’espaces pour développer nos actions», explique Le Pogam. Servette a alors pu se créer multitude d’occasions, notamment par Lang, dont le manque de réussite inquiète. Ces opportunités ratées auraient pu coûter cher, si Gonzalez n’avait pas dévié une frappe de Slivskovic sur le poteau. Le tournant du match.

Dans l’enchaînement

Car, dans l’enchaînement, Servette a finalement trouvé la faille. Sur une attaque rapide forcément, agrémentée d’un une-deux entre Le Pogam et le Brésilien Willie. Et c’est également sur du jeu direct que le même Willie, suivant la déviation d’Alphonse, doublait la mise.

Le succès servettien aura donc mis du temps à venir. Il fait un bien fou, mais ne cache en rien les difficultés mises en exergue. Et même si Kodro y voyait «le meilleur match que nous avons réalisé jusqu’ici», il importe que Servette ait plus de consistance dans son jeu. Car le mois de septembre arrive, avec un enchaînement Schaffhouse-Lucerne (en Coupe)-Xamax, à en faire pâlir plus d’un.

(TDG)

Créé: 21.08.2017, 23h28

Winterthour - Servette 0-2 (0-0)

Schützenwiese, 3500 spectateurs.

Arbitre: M. Ovcharov.

Buts: 85e Le Pogam 0-1, 87e Willie 0-2

Winterthour: Minder; Roth, Lopez, Markaj; Ljubicic; Stettler, Gazzetta (88e Huser), Radice, Schättin (51e Sliskovic); Silvio, Sutter (77e Frontino).

Servette: Gonzalez; Sauthier, Sarr, Mfuyi, Le Pogam; Cespedes, Fabry; M. Stevanovic, Wüthrich (78e Wüthrich), Lang (93e Imeri); Alphonse (89e Berisha).

Notes: Winterthour sans Duah (blessé). Servette sans Frick (suspendu), Hasanovic et D. Stevanovic (blessés). Avertissements: 33e Roth (jeu dur).

Challenge League

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Ignazio bat Maudet
Plus...