Quand Servette ose mettre tout son cœur, il peut être renversant

FootballTrop longtemps attentistes, les Grenat se lâchent enfin après la pause. Et Schaffhouse en fait les frais. C’est la voie à suivre.

Le buteur Miroslav Stefanovic (Servette) à la lutte contre Guilherme Fioravanti (Schaffhouse).

Le buteur Miroslav Stefanovic (Servette) à la lutte contre Guilherme Fioravanti (Schaffhouse). Image: Freshfocus

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Et si Servette, Kodro et toute la bande grenat s’étaient découvert une nouvelle philosophie? S’il avait justement fallu ce froid, dimanche, ce Schaffhouse sans complexe, cette première période d’approximations tissée autour de consignes peut-être trop strictes? S’il fallait tout simplement oser un peu plus, calculer un peu moins? Il n’est sans doute jamais simple d’articuler des équilibres, dans le souci de tout peser. Mais il est bon aussi de laisser la hargne et le cœur s’exprimer. Au Lipo Park, mené 1-0 à la pause sans avoir réussi à vraiment déstabiliser Schaffhouse, Servette a convoqué toutes les ressources absentes lors des trois nuls poussifs qui avaient précédé. En faisant preuve de caractère: c’est cette vérité-là qui s’est imposée au travers d’un farouche succès (1-2).

Peut-être qu’il a fallu cette première mi-temps pour fouetter les orgueils. Meho Kodro avait décidé d’attendre un peu ces Schaffhousois. C’est bien, la prudence. Sauf quand elle s’accompagne d’imprécisions, de déchet, sauf quand elle existe presque contre nature. C’est toute la problématique qui travaille l’entraîneur des Grenat depuis son arrivée, d’ailleurs. D’abord l’état de grâce dès sa venue au début de l’année, avec sept succès d’affilée et un jeu qui déboussolait tous les adversaires. Il est vrai que les Servettiens pouvaient compter sur le phénoménal Nsame pour conclure, mais il y avait une insouciance qui déplaçait des montagnes. Puis il y a eu cette volonté louable de schématiser le projet de jeu. Presque de le coucher en formules. À cette algèbre-là, Servette a gagné en sérieux ce qu’il a perdu en spontanéité.

La blessure de Wüthrich, qui sera de retour en janvier, n’a pas aidé Kodro, c’est sûr. Cela a-t-il contraint l’entraîneur à revoir ses schémas dans la prudence? Il a toujours dit vouloir plus de folie, plus de jeu. Même avec deux No 6, le duo Fabry-Dalibor Stevanovic, si discret dans l’impulsion offensive? Ou avec un système que tous les adversaires des Grenat ont décortiqué, ce 4-2-3-1? Ils acceptent la domination servettienne en tentant de fermer le couloir droit. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé à Schaffhouse, au début.

Servette n’a pas mal joué: il bougeait dans des stéréotypes. Bien sûr, il y a eu deux chances de buts. Mais bien plus pour des Schaffhousois plus prompts à se projeter en rupture. Tiens: c’est après une occasion de Micha Stevanovic que Tranquilli expédiait une demi-volée imparable. Transition défense-attaque rapide, Servette était pris à son propre jeu: sans réel pressing à part le pauvre Alphonse qui s’époumonait entre les trois défenseurs adverses, ce sont les Genevois qui dominaient stérilement, s’offrant en contre sur des pertes de balles ou des erreurs de placement (on pense notamment à Sarr, encore préféré à Mfuyi…, qui laissait Sessolo partir seul, Frick sauvant, comme sur une frappe du Genevois déviée sur la latte).

Mais il s’est passé quelque chose. À la pause? Les prémices alors. Gentiment, Micha Stevanovic se rapprochait d’Alphonse. Avec les entrées de Lang et de Vitkieviez (pour Berisha et Imeri) à la 65e, le nouveau visage grenat se dévoilait. Servette se cherche un No 10 de substitution? Il l’a, c’est Micha Stevanovic. Il a fait du bien en soutien d’Alphonse. Un Alphonse qui s’est justement sacrifié pour l’égalisation, déviant de la poitrine en prenant la charge du défenseur dans le dos: pour la bonne cause, puisque Lang, qui connaissait pourtant si bien les lieux et qui n’était pas titulaire, transformait ce ballon en but d’un tir sournois sept minutes après son entrée.

Et puis on n’oubliera pas Matias Vitkieviez, qui mérite un gros coup de chapeau. Il est peut-être cabochard parfois, il peut gueuler à l’entraînement, se frotter avec un coéquipier pour des futilités, étalant sans doute toute sa frustration de voir un temps de jeu réduit à sa plus simple expression. Mais quand on fait appel à lui, il répond présent. Il a occupé le flanc droit comme un guerrier et c’est cet état d’esprit qui manque parfois aux Genevois. C’est lui qui a centré pour trouver la tête victorieuse de… Micha Stevanovic à la 87e minute. Il y avait de la rage, de la hargne dans ce centre de «Mati».

Servette peut maintenant s’inspirer de l’épisode schaffhousois. Et décliner ses nouvelles assurances. 1) L’organisation est importante quand elle permet la créativité. 2) Avec Micha Stevanovic dans l’axe, pas loin d’Alphonse, Servette s’offre des chances de briser régulièrement les lignes adverses. 3) Si le Bosnien n’est plus sur la droite, Vitkieviez est là, avec tout son cœur, pour offrir des solutions. Comme Lang à gauche. 4) On pourrait même imaginer un Servette évoluant en 4-1-3-2 pour surprendre vraiment l’adversité: il n’en était pas loin quand il poussait à Schaffhouse et cela offre plus d’opportunités dans les seize mètres.

Les Grenat ont quitté Schaffhouse l’air joyeux. Ils ont une semaine pour se préparer à la venue de Neuchâtel Xamax, qui pointe toujours à cinq longueurs devant, fort de sa victoire sur Wil (3-1). Le choc promet.

(TDG)

Créé: 26.11.2017, 22h21

Schaffhouse - Servette

1-2 (1-0)

Lipo Park,
1296 spectateurs.
Arbitre: M. Bieri.

Buts: 12e Tranquilli 1-0; 72e Lang 1-1; 87e M. Stevanovic 1-2.

Schaffhouse: Nikolic; Gonçalves, Rhyner, Mevlja; Bunjaku; Paulinho, Tranquilli, Castroman, Mikari (46e Fioravanti); Cicek (75e Barry), Sessolo (85e Del Toro).

Servette: Frick; Sauthier, Sarr, Nathan, Le Pogam; D. Stevanovic, Fabry (72e Hasanovic); M. Stevanovic, Berisha (65e Lang), Imeri (65e Vitkieviez); Alphonse.

Avertissements: 41e Sarr (jeu dur), 83e Nathan (jeu dur), 89e Gonçalves (jeu dur).

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Inquiétude chez les employés de TAmedia
Plus...