Servette et la notion de plaisir comme horizon

FootballLes Grenat attendent Xamax ce samedi à la Praille (19 heures). Avec des idées qui font mouche jusque-là. Rafraîchissant.

Ce Servette joueur n’oublie pas d’être aussi très solidaire sur le terrain. De quoi bousculer les codes pour un néo-promu.

Ce Servette joueur n’oublie pas d’être aussi très solidaire sur le terrain. De quoi bousculer les codes pour un néo-promu. Image: Eric Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En ces temps précautionneux où les comptes d’épiciers racontent plus la manière que l’art, Servette est une bulle de fraîcheur. Un néo-promu sans complexes qui calcule à rebours, pour regarder devant et pas derrière. Tropisme de la fuite en avant? Même pas. Tout semble simple et légitime, aux taiseux qui ruminent des systèmes clos, les Grenat chantent des refrains enjoués. On ne sait pas si cela va durer toujours, il y a aura sûrement des moments plus compliqués à gérer, alors en attendant il faut sans doute en profiter.

À l’aube de ce Servette-Xamax qui se profile ce samedi au Stade de Genève, c’est bien de cela qu’il s’agit. Des Neuchâtelois qui viennent à Genève pour défendre – ici pas de jugement –, des Grenat qui voudront la possession, le jeu, les intentions. Après avoir été accueilli à bras ouverts par la Super League, ce Servette attractif depuis cinq matches ravi tout le monde sur le terrain et fait l’unanimité.

Le sens des priorités

«On entend les gens en parler, oui, sourit Sébastien Wüthrich. Certains nous promettent déjà une place sur le podium à la fin de la saison: on n’en est pas encore là, c’est bien trop tôt pour parler comme cela. À l’interne, on garde le sens des priorités, je parle bien sûr du maintien. Après, si nos performances nous permettent de nous libérer de ce premier objectif, tant mieux.»

Le petit miracle servettien est là, mais comment? Suffit-il de vouloir jouer pour pouvoir jouer, comme si ce n’était qu’un choix, un postulat de base?

«Il y a vraisemblablement une part d’euphorie qui a pu nous porter, admet Wüthrich. Mais il y a surtout une qualité technique, dans ce groupe, qui nous donne de la sérénité, de l’assurance. J’étais persuadé que nous aurions les moyens de poser notre jeu en Super League. C’est gratifiant de pouvoir le faire, notamment parce que tout n’a pas été chamboulé après la promotion. La complicité qui nous unissait est toujours là, les nouveaux venus le sentent et s’adaptent facilement.»

La complicité, c’est aussi cette notion de plaisir comme horizon pour le Servette FC. À l’heure où tout est décortiqué, rationalisé, quantifié, la notion de plaisir se soustrait encore aux équations. Elle est pourtant capitale.

«Elle nous donne de la force, s’amuse le No 10 Grenat. J’ai déjà vécu ces moments dans ma carrière, où existe un sentiment fort uni tout un contingent. On ne se pose alors plus de questions, on sait la valeur de notre potentiel, on n’est plus déstabilisé. C’est ce qui se passe actuellement ici, avec Servette.»

Attention: pas d’angélisme. Ce que fait Servette en ce début de saison est remarquable et remarqué. Mais il faudra entretenir ces belles promesses sur la durée. Et en se confrontant à ses propres limites: prendre la mesure d’une défense très compacte et regroupée à cinq par exemple, justement ce qui attend les Grenat contre Xamax.

Trouver des solutions

«Nous avons c’est vrai et logique plus de peine contre des équipes qui parquent le bus devant les buts, lâche Wüthrich. C’est plus simple quand l’équipe adverse est joueuse elle aussi.» Il faudra pourtant trouver des solutions.

Alain Geiger y a pensé, sans sacrifier à ses principes de jeu. «Peut-être faudra-t-il plus d’attaques axiales, parce que face à ces blocs défensifs renforcés et bas, multiplier les centres n’est pas toujours suffisant. Ou alors c’est trop prévisible. Nous en avons parlé en regardant tout ça ensemble à la vidéo. Sans commencer avec deux attaquants nominaux, on peut envisager un Wüthrich qui opère plus haut en soutien direct de l’attaquant. Et à ce moment un Cognat qui pourrait avoir plus de liberté pour percuter dans l’axe, en évoluant plus haut que d’habitude.»

Servette est prêt à embrasser plusieurs schémas, il en a les capacités techniques et tactiques. La notion de plaisir, c’est aussi ne pas s’enfermer dans des stéréotypes, fussent-ils efficaces.

Créé: 30.08.2019, 17h47

En direct du vestiaire

Le match Servette - Xamax, Stade de Genève, coup d’envoi ce samedi à 19 heures.

Le contingent Servette composera sans Sauthier, Kone, Iapichino, Lang et Busset, blessés. Sans Kyei, son nouvel attaquant pas encore prêt et sans Routis, convalescent. Ondoua est de retour. Xamax jouera sans Di Nardo, suspendu. Et sans Dugourd et Mveng, blessés.

La pelouse Elle souffre d’un vilain champignon qui attaque les gazons de plein de stades européens, comme il y a deux ans. Les jardiniers sont aux petits soins, mais l’aire de jeu sera moins verte que d’habitude.

Le contexte Servette est quatrième et reçoit un Xamax lanterne rouge du classement, la seule équipe à n’avoir pas encore remporté une rencontre cette saison.

Le clin d’œil Pour Christopher Mfuyi. Il vient de quitter Servette pour Stade-Lausanne-Ouchy. Un vrai renfort pour les Vaudois. D.V.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après les frappes iraniennes sur l'Arabie saoudite
Plus...