Servette muscle son milieu de terrain

FootballAgé de 23 ans, Gaël Ondoua s’est engagé pour deux ans avec le club genevois. Le Camerounais sort d’une expérience en Russie, dans le club d’Anzhi Makhachkala.

Gaël Ondoua, entouré de Gérard Bonneau (à g., responsable du recrutement) et de Constantin Georges (directeur du SFC).

Gaël Ondoua, entouré de Gérard Bonneau (à g., responsable du recrutement) et de Constantin Georges (directeur du SFC).

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Néo-promu en Super League, Servette continue de faire son marché dans la plus grande discrétion. Dans sa recherche d’un No 6 afin de muscler son milieu de terrain, le club de la Praille semble l’avoir trouvé en la personne de Gaël Ondoua, un milieu défensif camerounais et gaucher de 23 ans.

La saison dernière, le néo-Servettien portait les couleurs de l’Anzhi Makhachkala où il a disputé 25 rencontres de première division russe, dont 19 en tant que titulaire.

Formé au Lokomotiv Moscou, le très imposant Gaël Ondoua (1m85) avait ensuite transité par le CSKA Moscou avant de se révéler au Danemark, sous les couleurs du BK Vejle (23 matches, 2 buts).

A Genève, Ondoua, qui portera le No 29, a paraphé un contrat de 2 ans. Il est le quatrième renfort du mercato «grenat» après les arrivées des défenseurs Michael Gonçalves (Wil) et Vincent Sasso (Belenenses) ainsi que de l’attaquant Varol Tasar (Aarau). Ce lundi, Servette avait officialisé l'engagement définitif de Timothé Cognat (ex-Lyon), dont le prêt a été transformé en transfert.

Créé: 02.07.2019, 14h06

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.